Log in

Rave-Party à Moncel-lès-Lunéville : des suites judiciaires envisagées contre les organisateurs (préfecture de Meurthe-et-Moselle)

La Rave-Party non autorisée à Moncel-lès-Lunéville a accueilli entre 2500 et 3000 personnes, les forces de l'ordre étaient sur place pour sécuriser les lieux...
prefecture

Tout le week-end, entre 2500 et 4000 teufeurs de tous âges ont participé à une rave party sauvage dans l'usine désaffectée, Trailor, sur la commune de Moncel-lès-Lunéville. Selon la préfecture, l'évènement n'a engendré aucun débordement ni d’incident majeur.

Cette free party interdite par la préfecture de Meurthe-et-Moselle avait démarré dimanche matin et s'est achevée ce lundi 1er janvier à midi. Afin d’assurer la sécurité de la zone commerciale attenante et des zones pavillonnaires et éviter tout incident ou trouble à la vie publique, la préfecture de Meurthe-et-Moselle a mobilisé pour encadrer cette manifestation jusqu’à cent fonctionnaires de Police. Ce lundi après-midi, "des patrouilles de police restent présentes sur le secteur jusqu'au départ des derniers festivaliers" et "la sécurité aux abords sera maintenue autant que nécessaire" assure la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Par ailleurs, des contrôles renforcés de Police et de Gendarmerie (alcool et stupéfiants), ont été mis en place sur le secteur du Lunévillois depuis la mi-journée.

Les autorités de l'État annoncent que des suites judiciaires sont envisagées à l'encontre des organisateurs qui ont enfreint la réglementation applicable aux rassemblements de ce type.