septembre 22, 2019

Nouvelle étape pour le classement du massif de Haye en forêt de protection

Environnement. Après plus de dix années de tractations, l'une des dernières étapes en vue du classement de la Forêt de Haye "en forêt de protection" est en passe d'être franchie. Le projet de décret de modification du Code Forestier sera transmis début 2018 au Conseil d’État...
foret.chemin 
Forêt de Haye - photo d'archives crédit ici c nancy fr

Afin de préserver le site de Haye de plus de 10 000 hectares situé aux portes de l’agglomération nancéenne, l’État, les collectivités et l’Office National des Forêts ont décidé de s’unir pour inscrire le massif en forêt de protection. Un classement qui intègre plusieurs volets comme l’exploitation forestière, la protection des espaces naturels et l’accueil du public dans une logique de multifonctionnalité des forêts, telle que promue par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt.

Dans un communiqué adressé cette semaine à la presse, André Rossinot, Président de la Métropole du Grand Nancy, s'est réjouit de l’avancée majeure dans le dossier du classement du massif de Haye en forêt de protection, à la suite d'un courrier du Préfet de Meurthe-et-Moselle. Lequel informait que le projet de décret de modification du Code Forestier serait transmis début 2018 au Conseil d’État.

"Il s’agit de l’une des dernières étapes avant le classement de la Forêt de Haye et marquera l’aboutissement de plus de dix ans de démarches partagées avec l’ensemble des partenaires du Sud Meurthe-et-Moselle, aux collectivités et aux associations." affirme la Métropole du Grand Nancy dans un communiqué. 

"La Métropole et son bassin de vie ont une chance importante de bénéficier de l’une des plus grandes forêts urbaines de France (10 000 hectares), contribuant à une biodiversité rare. Un écosystème industriel s’est construit autour de ce vaste ensemble naturel boisé. Cette bonne nouvelle fait écho au projet intitulé « Des Hommes et Arbres, les racines de demain » déposé par un consortium de 75 partenaires, coordonné par la Métropole, en lien avec le bassin d’Épinal et les territoires sud Lorrains dans les Vosges notamment. Ce dossier répond à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Territoires d’Innovation de Grande Ambition » lancé par le Commissariat Général à l’Investissement. Il entend démontrer qu’Hommes et Arbres peuvent interagir pour garantir un équilibre durable de notre environnement", conclut le communiqué.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV