Log in

Attaque mortelle d'une brebis à Ludres : la responsabilité du loup écartée

LUDRES. La préfecture de Meurthe-et-Moselle a rendu public aujourd'hui le diagnostic de l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) suite à la mort d'une brebis à Ludres le 7 octobre 2017. La responsabilité du loup est écartée, elle serait consécutive à une attaque de chien. 
loups.noirs.saintecroix

Le préfet de Meurthe-et-Moselle a communiqué aujourd’hui les résultats du diagnostic effectué par l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Selon ces résultats basés sur un constat de prédation à Ludres le 7 octobre 2017 où une brebis avait été victime d'une attaque mortelle, la responsabilité du loup a été formellement écartée

L’expert de l’ONCFS a en effet conclu que « la cause des dommages était très probablement une prédation par une prise au cou » malgré l’absence de traces nettes de morsures en raison de la consommation. La responsabilité du loup est exclue par « le diamètre des perforations restées visibles » attestant « d’une attaque par un canidé de taille respectable ». D’autres éléments renforcent ce constat comme « la présence de morsures à plusieurs autres localisations (dos) atypique du loup, mais typique du chien ». Enfin, « la consommation n’est pas typée loup en raison de l’absence d’ouverture thoracique et volume consommé très limité, uniquement au niveau du cou » poursuit l’ONCFS relayée par la préfecture de Meurthe-et-Moselle.