novembre 14, 2019

Eau du robinet : de "médiocre" à "très mauvaise" dans 35 communes de Meurthe-et-Moselle

Nancy. Dans une étude de l’UFC- Que Choisir consacrée à la qualité de l’eau et déclinée en Meurthe-et-Moselle, l’association estime que 97 % des consommateurs peuvent boire de l’eau en toute sérénité. En revanche, des points noirs subsistent dans une trentaine de communes du département...

eau

Image d'illustration

L’UFC-Que Choisir a publié il y a quelques jours une étude nationale sur la base de données du ministère de la Santé portant sur l’eau potable et a passé au peigne fin les 50 critères réglementaires des réseaux de distribution de toutes les communes françaises. Le résultat est sans appel, la qualité de l’eau du robinet dans l’hexagone est en large majorité bonne pour 96 % des consommateurs (97 % en Meurthe-et-Moselle). En revanche, le constat n'est pas valable partout, quelques points noirs subsistent, ils sont situés essentiellement en zone rurale. Selon les chiffres dévoilés mardi à Nancy en conférence de presse dans les locaux de l’UFC Que-Choisir, 35 petites communes en Meurthe-et-Moselle sont concernées avec une qualité d’eau allant de « médiocre » à « très mauvaise ». Une pollution liée principalement aux pesticides utilisés en agriculture.

Quel bilan retenir pour ces communes de Meurthe-et-Moselle dont le réseau est jugé de « médiocre » à « très mauvais » ? 

Jacques Fleury, président de l’UFC Que-Choisir 54 : « Nous avons 35 communes, dont nous considérons, nous, le réseau en eau comme pas conforme, ce qui ne veut pas dire que l’eau n’est pas buvable. Ce sont des eaux qui détiennent des taux, principalement de pesticides, qui dépassent la norme. Une trentaine de communes classées en trois catégories, “médiocre” (orange), “mauvaise” (rouge) et “très mauvaise” (noir) selon le nombre de prélèvements non conformes. Vingt-quatre sont “en orange” et onze en “rouge” et en “noir”. Parmi les pollutions, on relève des pesticides à Blenod-lès-Toul, dans l’Est de la Meurthe-et-Moselle à Leyr et du plomb à... Vannes-le-Châtel ! Alors, même si le plomb peut provenir de canalisations de particuliers parce que les prélèvements sont faits chez des particuliers au hasard, comme il s’agit de la commune de Vannes-le-Châtel, et que la cristallerie utilise du plomb, on a quand même peut-être un doute. On ne peut rien affirmer, mais c’est curieux... Autrement, on note la présence de fluor à Dongermain-lès-Toul, Charmes la Côte... On n'observe aucun problème sur les grandes villes comme l’agglomération nancéienne, Lunéville, Toul, Pont-à-Mousson. La pollution affecte plus les communes rurales.

Réduire l'usage des pesticides pour limiter l'impact sur l'environnement

J.F : « Le gros problème de pollution de l’eau est lié aux pesticides, ça se traite même si ça coûte cher. En revanche, on axerait sur deux thèmes : d'abord la réduction de l’usage des pesticides alors que les taux augmentent tous les ans dans l’agriculture, mais aussi de faire payer davantage les pollueurs que les consommateurs. Car, c’est encore le consommateur qui paye largement la plus grosse part du traitement de l’eau contre les pesticides ».

pesticides
carte UFC-Que Choisir
 

L’eau reste bonne

J.F : « Le but de cette étude c’était aussi de préciser que 97 % des consommateurs en Meurthe-et-Moselle ont de l’eau de bonne qualité, c’est-à-dire qu’il n’y a jamais de problème, d’où notre préconisation aussi : l’eau du robinet est de bonne qualité, ne vous embêtez pas, buvez là ! N’achetez pas de l’eau minérale ou de l’eau de source qui en terme écologique, taux d’empreinte carbone sont beaucoup plus coûteuses que l’eau du robinet qu’on a disposition ».

Un conseil pour les personnes qui se trouveraient dans un secteur touché par une pollution de l’eau ?

J.F : « Dans l’immédiat pour le consommateur, le mieux est d’alerter la compagnie des eaux et le maire pour qu’ils agissent dans le traitement de l’eau. Sur le long terme, c’est la baisse des pesticides, mais ça ne se fait pas en 8 jours... C’est aussi une prise de conscience et une réflexion sur l’agriculture biologique que nous défendons ».

robinet goutLes polluants repérés dans l'eau... Les pesticides (Abaucourt, Aboncourt,  Armaucourt, Arraye et Han, Barisey au Plain, Barisey la Côte, Bey sur Seille, Blenod les Pont à Mousson, Blenod les Toul, Bouxières aux Chenes, Brin sur Seille, Chenicourt, Crepey, Fecocourt, Frouard (Ouest), Joppecourt, Lanfroicourt, Letricourt, Leyr, Mailly sur Seille, Maizieres, Mercy le Haut, Millery, Moivrons, Montigny sur Chiers, nomeny, Phlin, Preutin Higny, Pulney, Thezey Saint-Martin, Villers la Chevre, Villers les moivrons, Viterne, Xeuilley et Xivry Circourt). Le fluor (secteur ouest de Toul avec un réseau qualifié de "mauvais"). Le plomb (Vannes le Châtel avec un réseau qualifié de "très mauvais") 

Ressources pratiques. La carte interactive est consultable à l'adresse suivante : www.quechoisir.org/carte-interactive-qualite-eau-n21241/

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV