Log in

Meurthe-et-Moselle : le Comité Opérationnel de lutte contre le Racisme et l'Antisémitisme prend ses marques

Nancy. Sous l'impulsion du gouvernement, des Comités de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme (CORA) ont commencé à voir progressivement le jour en France. En Meurthe-et-Moselle le comité a été installé ce lundi et le disposif mis en place.
Marianne
 

« En matière de racisme, aucun acte n’est anodin. Chacun affaiblit la République, et l’affaiblit d’autant plus s’il est laissé sans réponse » est-il écrit dans le plan d’action national 2015-2017 du gouvernement qui prévoit une mobilisation nationale en la matière, la protection des victimes ou encore une refonte de l’action pénale pour sanctionner les auteurs des faits. Pour atteindre ses objectifs, 100 M€ seront consacrés à des actions tant nationales que locales « pour dynamiser les politiques en faveur de la citoyenneté ». Comme dans de nombreux départements français, comme le Lot, la Gironde, la Haute Corse, la Meurthe-et-Moselle dispose désormais d’un comité contre le racisme et l’antisémitisme depuis ce lundi 22 février 2016. Journée lors de laquelle Philippe Mahé, préfet de département a présidé la réunion d’installation du comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA) du département.

Sous la présidence du préfet et la vice-présidence du président du conseil départemental et du procureur de la République, ce comité, composé des services de l’État concernés (Éducation nationale, direction départementale de la cohésion sociale, forces de l’ordre, etc.) et d’élus locaux, se veut être un lieu d’échange et de partage d’informations pour définir et impulser des politiques locales visant à lutter efficacement contre le racisme et l’antisémitisme. A l’occasion de cette réunion d’installation, les priorités du plan départemental de lutte contre le racisme et l’antisémitisme ont été présentées et un diagnostic des actes à caractère raciste et antisémite recensés sur le département a été établi. Des projets d’associations de Meurthe-et-Moselle ont bénéficié de subventions au titre de leurs actions en faveur de la citoyenneté et le préfet a annoncé que la conférence inter-religieuse, qui se réunira en mars 2016, sera associée au CORA pour s’appuyer sur les acteurs de terrain et définir des actions de promotion des valeurs de la République, d’engagement citoyen et de lutte contre toutes les formes de discriminations.

Par ailleurs, le CORA a également rappelé la nécessité de promouvoir et de faire connaître Pharos, la Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements qui permet de signaler les comportements illicites, notamment les contenus à caractère raciste ou antisémite, sur internet (www.internet-signalement.gouv.fr). De même, un site internet développé récemment par le Défenseur des droits, intitulé «égalité contre racisme» propose à l’internaute des outils opérationnels pour se défendre, alerter et agir contre le racisme (www.egalitecontreracisme.fr).