Log in

Meurthe-et-Moselle. Délinquance, cambriolages, vols à main armée, les chiffres de la sécurité intérieure

Nancy. Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Philippe Mahé, a présenté, vendredi 29 janvier, le bilan annuel de la sécurité intérieure du département, un bilan positif marqué notamment par une baisse significative des cambriolages...
Police7FourgonRoutecreditDGPNSicop

Le bilan 2015 de la sécurité intérieure s’avère positif et encourageant pour les forces de l’ordre avec de nombreux indicateurs en baisse. À commencer, par le nombre des cambriolages qui a baissé dans le département à la fois dans les zones urbaines et dans les zones rurales. Entre 2014 et 2015, la diminution observée est de 13 %, « un chiffre beaucoup plus important que celui qui est constaté au niveau national, où la diminution est de 1 % » a commenté Philippe Mahé, préfet de Meurthe-et-Moselle estimant les efforts et les actions données dans ce domaine par les autorités de l’état. Des chiffres qui ont atteint en 2015 en zone gendarmerie et en milieu rural une diminution de 13,5 % sur les cambriolages de résidences principales et secondaires. Selon, le commandant de groupement de gendarmerie départementale Gwendal Durand, la diminution des faits est également perceptible dans les exploitations agricoles (-11 %) où d’ailleurs aucun vol de tracteur n’a eu lieu cette année et où les préjudices ont davantage porté sur de l’outillage. Une tendance qui se poursuit en 2016.

Les vols liés à l’automobile en hausse

En revanche, d’autres indicateurs sont à la hausse, à l’inverse des chiffres nationaux, dans le département, le vol de véhicules à moteur a augmenté de 6 %, « pour nous c’est une préoccupation parce qu’un vol d’automobile c’est la suppression d’une capacité de circuler, d’aller au travail et c’est souvent un traumatisme » a estimé le préfet. La délinquance économique et financière augmente (+17,8 %) avec 610 faits supplémentaires. Il s'agit surtout d'escroqueries ou abus de confiance et de la falsification et l'usage de chèques et de cartes de crédit volées. 

ChiffresSecu2015

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique diminuent

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont diminué dans l’ensemble du département de 2% soit 117 faits de moins qu'en 2014. En revanche, cette catégorie augmente de +14 % depuis 2011 (+671 faits). 

Le bilan dans les secteurs ZSP de l'agglomération de Nancy, un succès

Quatre secteurs de l’agglomération de Nancy ont été intégrés en 2013 en zone de sécurité prioritaire, le centre-ville de Nancy, le Plateau de Haye, les Nations à Vandoeuvre-lès-Nancy et Haussonville à Nancy et enfin le quartier des provinces à Laxou. ll y a 3 ans, un diagnostic avait été porté et avait généré des actions prioritaires sur les formes les plus prégnantes de la délinquance comme la lutte contre les violences liées aux trafics, la baisse des atteintes à l’intégrité physique, le recul des incivilités et des troubles à l’ordre public. Alors, quel bilan en 2015 pour ces secteurs ZSP qui concentraient en 2012 les 2/3 des faits de délinquance du département ? Un bilan encourageant marqué par de nombreuses baisses.

À commencer par l’atteinte aux biens qui diminue de 16 % sur la ZSP alors qu’elle recule de 4 % sur la circonscription de Nancy, les vols à main armée qui affichent une baisse de 78 % sur la ZSP, les vols avec violence sans arme qui diminue de 4 % sur la ZSP ( -3 % sur la circonscription). Autres exemples, les cambriolages, le recul enregistré pour cette catégorie, est de 28 % en ZSP alors qu’il est de -26 % sur l’ensemble de l’agglomération, les vols à l’étalage affichent une baisse de 27 % sur le ZSP (de -4 % sur l’ensemble de l’agglomération de Nancy). Même observation sur l’atteinte volontaire à l’intégrité des personnes qui progresse de 1 % sur l’agglomération nancéienne alors qu’elle baisse de 19 % sur la ZSP. Enfin, la lutte contre les stupéfiants en raison d’une activité accrue des policiers enregistre elle une nette progression avec davantage de dealers interpellés en 2015 soit une hausse qui a atteint 77 % sur la ZSP et plus de 47 % sur l’agglo. Dans le cadre des actions coordonnées entre les différentes autorités dans le but d’enrayer cette économie souterraine, des quantités significatives ont été saisies, a rappelé Éric Corderot, commissaire divisionnaire et directeur du service régional de police judiciaire en ZSP à savoir 13,5 kg d’héroïne, mais aussi de l’argent, sur 17 affaires, 78 personnes ont été mises en cause, 20 personnes ont été écrouées, des armes et surtout des avoirs criminels mis au jour. En tout sur la ZSP, 221 000 € ont été saisis et une perquisition administrative a permis la découverte de 90 000 €. 

Objectif 2016 : renforcer davantage la sécurité dans le cadre de l’état d’urgence et amplifier la lutte contre les phénomènes de vol

La présence de la gendarmerie et de la police sur la voie publique devrait encore être renforcée en 2016 via l’augmentation du nombre de patrouilles dans le but d’accroitre la visibilité des forces de l’ordre sur le terrain notamment en vue de l’Euro de football en juin et juillet 2016. L’état d’urgence, les plans Vigipirate resteront au cœur des priorités avec la mobilisation des effectifs, à ce titre un plan d’action sera mis en place. Contre les phénomènes de radicalisation, une formation des agents du service public et acteurs de terrain susceptibles d’être confrontés à des phénomènes de radicalisation sera au programme ainsi qu'un accompagnement individualisé des personnes susceptibles de basculer dans la radicalisation. Les luttes contre les trafics de stupéfiants, les phénomènes de vols et la lutte contre les violences intrafamiliales et les violences faites aux femmes au sein du couple font également partie des orientations 2016.