Imprimer cette page

Le préfet de Meurthe-et-Moselle récompense dix héros

NANCY. Philippe Mahé, préfet de Meurthe-et-Moselle a présenté vendredi ses vœux aux forces de sécurité. À cette occasion, il a remis des distinctions pour acte de courage à plusieurs policiers et sapeurs-pompiers, serviteurs de l'état...
medaille-police2016
La cérémonie des voeux 2016 aux forces de sécurité du département s'est tenue vendredi à la Préfecture de Meurthe-et-Moselle - photo ici c nancy fr

Une semaine après les voeux de François Hollande à Paris aux forces de sécurité, Philippe Mahé a présidé ce vendredi 15 janvier à Nancy, la cérémonie des voeux aux forces de sécurité du département. Dans une salle bondée, la cérémonie a d'abord débuté avec la remise de médailles aux personnels des forces de sécurité pour acte de courage et de dévouement et les médailles de la sécurité intérieure (comprenant trois échelons bronze, argent et or) destinées à récompenser les services et les individus particulièrement honorables, notamment pour un engagement exceptionnel, une intervention dans un contexte particulier...

Les distinctions honorifiques

Mention Honorable. Le premier décoré est un sapeur-pompier, Raphael DEFEAUX, ce sergent-chef était intervenu pour un violent feu d'appartement à Toul, le 29 décembre 2014. Ses actions de sauvetage et sa mise en sécurité des victimes ont permis de sauver sept personnes. Il a reçu une mention honorable.

Médaille de bronze pour acte de courage. Jean-Chistophe BEAUCHET, infirmier est le second sapeur-pompier décoré par le préfet. Le 7 novembre 2015, lors d'un incendie d'appartement à Jarny et alors que des occupants d'un appartement menacent de se défénestrer, l'infirmier demande aux voisins d'apporter des matelas pour amortir la chute des personnes bloquées dans leur logement. Trois enfants de 3, 10 et 12 ans, précipités dans le vide ont ainsi été sauvés. La mère des enfants, gravement blessée, dans sa chute a été prise en charge par l'infirmier. Mohamed GRIB et Christophe BRUANT sont tous les deux gardiens de la Paix à Nancy, ils interviennent le 6 juin 2015 vers 4h du matin à Fléville-devant-Nancy pour un véhicule accidenté en équilibre sur la berge du canal de dérivation. Alors que le véhicule risque de basculer, les policiers ont extrait trois personnes inconscientes et alcoolisées, leur sauvant la vie. (Médailles de bronze). Willy GRANDCOLAS, Gardien de la Paix, en patrouille, intervient le 4 avril 2015 vers 17h à Ludres et vient en aide à un individu en grande difficulté tombé dans l'eau avec son chien. (Médaille de Bronze). Eric JEAN, brigadier-chef et Séphane FERRY, brigadier étaient intervenus le 14 septembre 2015 à 9h45 pour porter assistance à des ambulanciers du centre psychothérapique de Laxou et maîtriser un homme souffrant de schizophrénie. Le malade armé d’un marteau avait blessé les deux policiers en leur assenant des coups de marteau. 

Médaille d’argent 2e classe pour acte de courage et de dévouement. Jean-Paul BELLO, gardien de la paix assurait la présentation d’un individu, le 2 juin 2015, devant le juge d’application des peines au Tribunal de Grande Instance de Nancy lorsque soudainement, l’incarcéré qui était parvenu à se libérer de ses entraves s’apprêtait à frapper la magistrate. Pour éviter l’agression, le policier avait fermement maintenu le mise en cause se faisant mordre violemment et longuement à l’avant-bras gauche. 

Médaille de bronze de la sécurité intérieure. André EPPE est lieutenant des sapeurs-pompiers volontaire, il a été récompensé pour son engagement et son dynamisme depuis 1984. 

La Médaille d’argent de la sécurité intérieure. Elle a été remise Yannick JURCZAK. Ce gardien de la Paix de Nancy en congé avec sa famille à New York n’avait pas hésité à nager près d’un kilomètre pour porter assistance à un enfant sur la plage de Cedar Beach, emporté par le courant sur son bateau pneumatique (notre article du 22/09/2014). 

Voeux2016Prefecture

Des services très sollicités...

Dans son discours des vœux, le préfet a ensuite rappelé les faits marquants de l’année 2015 et le contexte de l’État d’urgence décrété en France le 13 novembre dernier suite aux attentats de Paris. « Dans le département, les mesures de sécurité ont été renforcées avec une multiplication des patrouilles de police et de gendarmerie sur tous les lieux considérés comme sensibles dans le département », a affirmé le préfet avant de détailler les opérations menées dans le contexte de ce dispositif en collaboration avec le parquet. En Meurthe-et-Moselle, le préfet indique avoir ordonné 37 perquisitions administratives qui ont permis de saisir des stupéfiants, 114 000 € en numéraire et conduit à sept garde à vue et des condamnations pénales. Le préfet a salué « l'engagement sans faille des équipes aux frontières » alors que le rétablissement des contrôles a mobilisé des effectifs de la police aux frontières, les douanes, la direction départementale de la sécurité, la gendarmerie et la CRS. 

Si le bilan complet de la sécurité intérieure 2015 ne devrait être communiqué que fin janvier, Philippe Mahé a tenu à annoncer dans son discours la baisse des faits de délinquance dans le département. Concernant l'activité des services, la Direction Départementale de Sécurité Publique afficherait de bons résultats avec des démantèlements de trafic de stupéfiants en lien avec le JIRS et la lutte contre les cambriolages. En 2015, les services de police sur l’agglomération nancéienne ont permis l’interpellation en flagrance d’un cambrioleur sur Nancy permettant d’élucider 23 cambriolages, dont 11, en Zone de Sécurité prioritaire.

Autre service de l'État loué pour ses « bons résultats » les douanes notamment avec la saisie record, de 342 kilos de résine de cannabis réalisé sur l’A31 (article du 29/12/15). Au cours de cette année 2015, en Meurthe-et-Moselle, la gendarmerie a dû également gérer une procédure d’alerte enlèvement qui a profondément marqué le pays. « L'autorité a parfaitement fonctionné, la petite Bérényss a été retrouvée saine et sauve et le kidnappeur interpellé » a rappelé Philippe Mahé avant de prononcer quelques mots pour le major Philippe Lallemand. Dans le cadre de cette action de recherche, ce gendarme a perdu la vie sur la route, il fait partie des deux gendarmes décédés cette année. Le préfet a exprimé « une pensée émue pour sa famille, ses collègues, de la brigade motorisée de Briey ». Enfin, les sapeurs-pompiers du SDIS 54 et de la CRS 39 ont fait face à une hausse de leur activité. Les sapeurs-pompiers ont dû lutter cet été, en période de sécheresse, contre de nombreux incendies et la CRS 39 a été très impliquée en 2015 notamment après les attentats et lors de la COP 21. Au total les policiers de la CRS ont comptabilisé 215 jours en mission.

En 2016, le préfet a souhaité aux services de sécurité « de garder le sens du devoir, le désir de servir et cette volonté de garantir notre sécurité » et de clore « il n’y a pas plus noble mission que d’être serviteur de la République » a t-il assuré devant un public convaincu.

Éléments similaires (par tag)