juillet 17, 2019

Tribune de Libération : le patron de la police dénonce des propos "scandaleux"

LiberationDans un communiqué, le préfet Jean-Marc Falcone, directeur général de la Police nationale condamne un passage d’une tribune relayée aujourd'hui dans le quotidien Libération...

Après l’affaire «Théo» du 2 février, deux tribunes ont été relayées aujourd'hui dans les colonnes du quotidien Libération, la première rédigée par Steevy Gustave, ex-maire adjoint de Brétigny-sur-Orge et signée par des dizaines de personnalités dénonce comme « brebis galeuses » les quatre policiers mis en examen, considérant que « ces monstres ne peuvent être associés aux forces de l’ordre qui nous protègent et sauvent des vies au péril des leurs ».

Dans une autre tribune également publiée dans Libération, de nombreux autres artistes (les chanteurs du groupe Zebda, Eric Cantona, Arthur H ou l'acteur Omar Sy...), réclament justice dans l'affaire Adama Traoré, un jeune homme mort au cours de son interpellation en juillet 2016. 

Des propos qui ont fait réagir la Police Nationale dans un communiqué de presse (à voir ci-dessous), dans lequel le directeur général de la Police nationale s'est ému et a condamné certains propos de ces tribunes dont « Les policiers racistes qui posent problème ne sont pas devenus racistes par la dureté de leur mission. Il semblerait que le plus souvent, ce soit de jeunes militants issus d’un parti politique bien connu qui se sont engagés pour pouvoir commettre leurs exactions en toute impunité ».

« Ces propos sont scandaleux, injustes et inacceptables. Je ne peux admettre que les dizaines de milliers de jeunes Français qui ont souhaité entrer dans la police nationale à l'occasion des importants recrutements opérés ces deux dernières années soient insultés de la sorte. », écrit le responsable d'État rappelant que « Plus de 500 d'entre eux sont chaque mois blessés en mission » .

« Le respect de la présomption d’innocence prévaut, tout comme s’impose à tous le respect dû à des hommes et des femmes profondément dévoués » déclare encore Jean-Marc Falcone.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV