septembre 16, 2019

Jean-François Husson dénonce la fermeture de l'ONF à Velaine-en-Haye

Nancy-Profitant de la venue de Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la forêt en Meurthe-et-Moselle à l'occasion du congrès national des communes forestières, Jean-François Husson, sénateur de Meurthe-et-Moselle dénonce la fermeture prochaine du centre de formation de l'ONF installé depuis 1970 à Velaine en Haye .
Campus-Onf
Le campus ONF près de Nancy à Velaine en Haye - crédit ONF

Profitant du passage à Nancy de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt à Nancy, les sénateurs Jean François Husson (Meurthe-et-Moselle) et Philippe Leroy (Moselle) dénoncent dans un communiqué la fermeture annoncée début septembre du centre de Formation de l’ONF de Velaine en Haye et appellent « l’ONF à maintenir ces équipements, indispensables à la formation initiale et continue de son personnel. »

Selon les deux sénateurs « de la qualité de l’enseignement délivré en Meurthe-et-Moselle dépend l’excellence de la gestion de notre parc forestier français. Par ailleurs, la Lorraine présente une gamme très diversifiée de types de forêts et se prête ainsi mieux aux enseignements de la sylviculture ; et Nancy, capitale par tradition de l’enseignement des forestiers français, bénéficie d’une aura internationale, de nombreux étudiants étrangers viennent y faire leurs études. La délocalisation envisagée du centre de formation de l’ONF, loin des forêts, serait une incohérence que les professionnels du secteur auraient du mal à comprendre. »

À l’aube du lancement de la COP21, Philiipe Leroy et Jean-François Husson estiment « que le signal serait contradictoire si cela s’accompagnait de la fermeture d’un centre d’excellence pour la protection de la biodiversité forestière. Si l’écologie est effectivement une priorité du gouvernement, Madame Royal doit faire le nécessaire pour qu’une logique comptable de court-terme ne préside pas à la fermeture du Campus-formation de l’ONF. »

Si Philippe LEROY et Jean-François HUSSON déclarent comprendre « la nécessité de pallier la vétusté du centre et la lourdeur de ses frais de fonctionnement, » ils souhaitent une réflexion « sur la réalisation d’un nouvel équipement, moderne, bien adapté à l’accueil de l’enseignement. » Pour ce faire, ils demandent la tenue rapide d’une réunion « entre les différents acteurs – personnels du site de Velaine-en-Haye, direction de l’ONF, élus et État - pour stopper la décision de vente et proposer une solution de long terme garantissant l’avenir de la formation des techniciens forestiers sur ce site. Ce serait la juste reconnaissance des efforts collectifs qui nous ont permis d’aboutir à la reconnaissance du Massif de Haye comme “forêt de protection”. »

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV