octobre 15, 2019

Journée nationale de l’air : Air Lorraine va distribuer 4500 pots d'air !

INTERVIEW. A l'occasion de la première journée nationale de l’air qui se déroulera ce vendredi 25 septembre 2015 partout en France, Air Lorraine distribuera à Nancy, Metz, Bar-le-Duc et Épinal, des milliers de petits bocaux en verre pour interpeller chacun à l’enjeu sanitaire et environnemental de la qualité de l’air. Nos questions à Christophe Chevardé de Air Lorraine. 
C.CcreditsBJamotAirLorraine
Christophe Chevardé - crédit photo Air Lorraine

Demain, vendredi 25 septembre, se déroulera la première Journée Nationale de la Qualité de l'Air (JNQA), un événement initié par le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie dont l'objectif est d'abord de sensibiliser la population à l'importance d'une bonne qualité de l'air. Un sujet important considéré comme un enjeu sanitaire majeur, mis en valeur par les fréquents pics de pollution et par un bilan humain non négligeable. Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la santé (OMS), la pollution atmosphérique serait responsable de 42.000 décès prématurés chaque année.

Pour toutes ces raisons, Air Lorraine se mobilisera ce vendredi dans quatre villes de Lorraine, de 12h à 14h et de 16h à 18 h, à savoir Nancy (Place Maginot) et Metz (Place Saint-Louis), mais aussi à Épinal (Place des Vosges) ou encore Bar-le-Duc (Boulevard de la Rochelle) lors d'une manifestation qui se cristallisera autour d'une phrase extraite du conte du Petit Prince : « l’Essentiel est invisible pour les yeux ». Des mots qui engageront une réflexion autour de la pollution. L'association offrira ensuite aux passants sur ses stands aux allures d’étales de marché des pots de verre contenant... de l’air ! De l'air, oui, mais de l'air potentiellement pollué, sur le même bocal on pourra même lire la composition : « Contenu: Dioxygène21%, Diazote:78%, Autres:1%, Polluants :ça dépend de vous »...

bocal-AirLorraine
c. photo Air Lorraine
 
NOS QUESTIONS À CHRISTOPHE CHEVARDÉ
ICI-C-NANCY.FR - À l'occasion de cette première Journée de la Qualité de l'Air en France, Air Lorraine a souhaité se mobiliser dans quatre villes de la région, comment cette journée s'est-elle préparée ?

Christophe Chevardé. Sur un concept, celui de Antoine Saint-Exupéry et d’une phrase « l’essentiel est invisible pour les yeux ». Indéniablement, on ne voit pas de quoi est constitué l’air et pourtant c’est un élément indispensable, on respire 15 000 litres d’air par jour et par individu. Ce qu’on respire a donc un impact sur notre santé. On voulait profiter de cette journée nationale, non pas pour faire des portes ouvertes techniques, mais au contraire pour sensibiliser, sur cet « invisible », qui est pourtant notre quotidien, jour et nuit, 24 h/24 et 7 j/7. Et, puis, simplement dire que via les gaz à effets de serre, via les contrôles de la qualité de l’air, on a un indicateur de changements climatiques en temps réel, cela prouve que la qualité de l'air est un essentiel sanitaire et environnemental. 

ICN.fr - Quelles seront les actions et le message de cette journée ? 

On remettra un petit bocal aux passants avec la composition de l’air, on précise aussi que la contenance en polluant de l’air dépend de chacun. Au quotidien la meilleure pollution c’est celle qu’on ne produit pas, concrètement ça veut dire optimiser les chauffages, les déplacements… On est vraiment responsables de la qualité de l’air que l’on respire, ce n’est pas seulement les autres, l’industriel, l’agriculteur, c’est aussi chacun de nous, dans notre façon de consommer aussi, par exemple favoriser les filières courtes, économiques où il n’y a pas de transport. Je dirais que tout ce qu’on ne pollue pas, c’est déjà ça de gagner, tout ce que l'on pollue moins, ce n’est pas mal non plus. On a les moyens d’agir.

ICN.fr - Combien de pots d'air ont été préparés et combien de personnes seront mobilisées pour cet évènement ? 

4500 pots ! On va travailler avec l’association des Petits débrouillards du Grand Est. En tout, une vingtaine de personnes seront mobilisées sur les quatre villes de Lorraine dont une dizaine de Air Lorraine.

ICN.fr - La pollution intérieure est également un vrai sujet, le C02 y est souvent largement voire trop présent ... Quels conseils avez-vous à donner ?

La pollution de l’air c’est à 80 % de notre temps à l’intérieur qu’on la retrouve, ce n’est pas négligeable du tout. Deux conseils, sur l'air intérieur, premièrement : aérer chaque matin et si la fenêtre se trouve du côté rue, il faut le faire de préférence lorsqu'il n’y a pas de bouchon. Ce sont les conseils de nos anciens, nos prédécesseurs le savent depuis longtemps, il faut aérer une dizaine de minutes chaque pièce, même lorsqu’il fait frais à l'extérieur. Autre conseil, celui d'être davantage attentif aux étiquetages sur les produits qu’on achète comme sur les peintures, les colles... parce que ce sont des produits nocifs. Les produits ménagers et d'entretien doivent se trouver dans des locaux identifiés, il faut les stocker dans des endroits appropriés c’est à dire où il n’y a pas trop de passages et si possible ventilés ou alors dans les garages. Pour les professionnels, lors de constructions ou de réhabilitation, il y a des travaux qui sont plus bénéfiques que d’autres, un exemple il est préférable d'installer une ventilation côté jardin que côté rue. De manière générale, il vaut mieux consulter les guides de pollution intérieure avant d’entamer des travaux.  

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV