Imprimer cette page

Une nouvelle génération de panneaux solaires thermiques made in Lorraine

By ICI-C-NANCY.fr mars 28, 2015
LORRAINE. La société mosellane Viessmann Faulquemont a levé le voile il y a quelques jours à l’occasion du salon ISH, rendez-vous international des professionnels de l’eau et de l’énergie à Francfort, une nouveauté mondiale développée avec des chercheurs de l’Institut Jean Lamour, à Nancy.

soleil

Il s'agit d'une toute nouvelle génération de capteur pour les panneaux solaires thermiques et elle est Lorraine ! À l'origine de cette création, l’entreprise lorraine Viessmann Faulquemont, premier producteur de panneaux solaires thermiques en France qui a présenté il y a quelques jours à Francfort un nouveau produit développé et breveté avec des chercheurs de l’Institut Jean Lamour. Ce nouveau capteur, appelé « Sol Pro Select » est une première scientifique et industrielle mondiale et apporte une solution au problème de surchauffe classique de ce type d’équipement. Contrairement aux capteurs solaires photovoltaïques, généralement plus populaires, les capteurs solaires thermiques sont utilisés pour la conversion directe de l’énergie solaire en chaleur. 

Un capteur solaire thermique intelligent 

Si les capteurs solaires thermiques représentent un fort rendement, 83% d’énergie solaire directement exploitable pour le chauffage et l’eau, contre 25% pour un capteur solaire photovoltaïque, ils représentent un inconvénient de taille: un risque de surchauffe et de vieillissement prématuré. Cela est lié au fait que, en l’absence de besoin d’eau chaude sanitaire (absence des occupants de la maison par exemple), si les capteurs solaires sont toujours exposés à un rayonnement solaire intense, leur température interne peut atteindre 200°C. Grâce à la collaboration entre David Mercs, responsable production et recherche et développement couches solaires chez Viessmann Faulquemont et Fabien Capon, enseignant-chercheur à l’Institut Jean Lamour, ce problème vient d’être résolu avec le développement du capteur « Sol Pro Select » utilisant utilise l’effet « thermochrome », indique l'Université de Lorraine dans un communiqué. Grâce à la régulation passive et individuelle de sa température maximale de fonctionnement (150°C), le problème de surchauffe du capteur est éliminé avec une garantie de rendement optimal du panneau. L’économie d’énergie réalisée peut dépasser les 50% par rapport à une installation traditionnelle de chauffage de l’eau sanitaire. Une innovation qui a déjà le vent en poupe, côté carnet de commandes, Viessmann a déjà reçu une demande de 10.000 unités.

Éléments similaires (par tag)