mai 25, 2019

Meurthe-et-Moselle : les chiffres de la sécurité intérieure

police-meurthe-et-moselleLe préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt, a présenté, hier, le bilan annuel de la sécurité intérieure du département, un bilan globalement positif malgré une hausse des vols par effraction de résidences principales et secondaires...

 

Le bilan 2011 de la sécurité intérieure est plutôt positif cette année avec un recul des violences de l'ordre de - 0,7 % d'atteintes volontaires à l'intégrité physique, de -2,8 % d'atteintes aux biens et de - 2,6 % d'escroqueries et infractions économiques et financières, si les chiffres sont globalement bons, la Préfecture de Meurthe-et-Moselle relève quelques ombres au tableau.

 "Une hausse enrayée" des atteintes volontaires à l'intégrité physique malgré une augmentation des violences intra-familiales

Les violences commises à l'intérieur du cercle familial et les violences crapuleuses sont enfin en baisse cette année de - 0,7%, mettant fin à une hausse constatée entre 2009 et 2010 de +2%.securite-routiere-meurthe-et-moselle-chiffres-2011


Dans cette catégorie ce sont surtout les violences crapuleuses qui baissent de -13,53%, une évolution que la Préfecture associe directement à l'augmentation significative de la présence des forces de l'ordre sur la voie publique avec + 2 394 patrouilles entre juin et décembre tout comme en zone gendarmerie où l'augmentation des services de surveillance et de l'activité externe des unités a permis d'améliorer les chiffres.

On relevera cette année une augmentation sensible des violences intra-familiales, sans doute induite par la meilleure prise en compte des victimes par les forces de l'ordre : bureau d'aide aux victimes enzone police et brigade de la protection des familles en zone gendarmerie et les campagnes de communication encourageant les victimes à porter plainte ont un impact significatif sur le nombre de signalements. 

+ 24,6 % des effractions dans les résidences

Globalement les atteintes aux biens survenant dans l'espace publique comme dans la sphère privée diminuent de - 2,8%, ce qui représente 601 faits de moins par rapport à 2010 avec un recul des vols liées à l'automobile de - 9,5% en zone police et de l'ordre de -7,27% pour les vols de locaux industriels et commerciaux au niveau départemental (- 10,47% en zone gendarmerie).

Une situation qui s'explique par l'action renforcée de la police technique et scientifique (recherches de traces papillaire et génétiques) qui accroît très sensiblement l'action des services en matière d'investigation et d'élucidation des enquêtes.

Malgré un recul global des atteintes aux bien, les chiffres des vols par effraction de résidences principales et secondaires s'envolent avec une augmentation de + 24,6 % soit 494 faits de plus sur un total de 2501 faits.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle déplore : "des difficultés qui réside dans le délai du constat du vol par les victimes. En effet plus de 40% des faits  sont constatés après un délai dépassant les 24 heures, ce qui nuit fortement à la réponse opérationnelle pour intercepter les auteurs et éviter la récidive." Les auteurs sont à la la recherche de numéraire et de bijoux, avec parfois un vol d'opportunité portant sur  un ordinateur ou un téléviseur haut de gamme.  Face à cette situation, les services se sont organisés et les résultats sont en nette amélioration en fin d'année notamment avec la mise en place d'une cellule anti-cambriolage en zone police et d'un groupe d'enquête de lutte contre les cambriolages (GELAC) mis en place au niveau départemental en gendarmerie.

De même les partenariats anti hold-up misent en place à la fin de l'année 2011 ont porté leurs fruits. Ces sensibilisations ont permis de diminuer sensiblement le nombre d'effractions commis dans les locaux industriels et commerciaux avec une baisse de -7,27%

Objectif 2012 : renforcer davantage la sécurité et amplifier la lutte contre cambriolages et stupéfiants

La présence de la gendarmerie et de la police sur la voie publique devrait encore être renforcée en 2012 via l'augmentation du nombre de patrouilles dans le but d'accroitre la visibilité des forces de l'ordre sur le terrain mais aussi de privilégier le contact direct avec la population a révèlé la préfecture.  

22 611 patrouilles ont été effectuées entre juin et décembre 2011, soit 2394 patrouilles
de plus que sur la même période en 2010, ce qui correspond à une hausse de près de
12%. Cette hausse atteint même 24% sur le mois de novembre et 31% pour décembre.
Conséquences de cette présence accrue, entre juin et décembre 2011, les vols avec
violence ont diminué de 24% par rapport à la même période en 2010, ceux de 2 roues de
39% et les vols à main armée de 17%.

En 2011, ce sont au total : 22 611 patrouilles qui ont été effectuées entre juin et décembre 2011, soit 12 % de plus que sur la même période en 2010. Cette hausse atteint même 24% sur le mois de novembre et 31% pour décembre. La préfecture rappelle d'ailleurs les conséquences de cette présence accrue, entre juin et décembre 2011, les vols avec violence ont diminué de 24% par rapport à la même période en 2010, ceux de 2 roues de 39% et les vols à main armée de 17%... 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV