décembre 12, 2019

Lorraine : une année 2012 très difficile pour les entreprises Spécial

À l’occasion de la 55
e
édition de l’enquête semestrielle de conjoncture, OSEO a décliné les résultats
par région en analysant les cinq principaux indicateurs que sont l’activité, l’emploi, la trésorerie, la
rentabilité et l’investissement. La Lorraine représente  2,9 % des entreprises françaises de 1 à 250
salariés et contribue à hauteur de 2,9 % au PIB national. Avec  135 réponses, cette région représente
3,4 % de l’échantillon national étudié.
Activité
Les entreprises  lorraines revoient à la baisse leurs prévisions de novembre dernier. 31% des
entreprises espèrent une hausse de leur chiffre d’affaires en 2012 et 29% craignent une baisse. En
valeur nominale, l’évolution de leur chiffre d’affaires est estimée à  - 1 % en moyenne, assez en
dessous de la moyenne nationale (+ 0,5 %). En Lorraine, 22 % des  entreprises anticipent un
développement de leur activité en 2013, et 16 % craignent une diminution, contre respectivement
31 % et 14 % au niveau national.
Emploi
Malgré une activité dégradée, les entreprises de la région  comme annoncé fin 2011, ont  continué
mais dans une moindre mesure, à embaucher depuis janvier, 20 % des entreprises ayant augmenté
leurs effectifs et  13 % les ayant réduits.  Pour 2013, les effectifs des entreprises de la  région
devraient rester stables. 17 % des entreprises anticipant des effectifs en hausse et 16 % en baisse,
inférieur au niveau national (+ 11).
Trésorerie et rentabilité
En mai, 43 % des chefs d’entreprise, contre 35 % en novembre dernier, disent avoir rencontré des
difficultés. Cette proportion est supérieure à l’ensemble des entreprises françaises (37 %).  Pour les 6
prochains mois, la situation des trésoreries devrait continuer à se détériorer, 12 % des entreprises
espérant une amélioration et 27 % craignant une dégradation. 78 % des dirigeants lorrains jugent
“normale ou bonne” la rentabilité de leur entreprise en 2011. Ce pourcentage est en amélioration
par rapport à  celui de novembre dernier (75 %) et supérieur à la moyenne nationale (74 %). Pour
2012, les résultats financiers devraient se dégrader, 17% des chefs d’entreprise espérant une hausse
et 24% craignent une baisse.
Investissement
Moins de la moitié (45 %) des entreprises pensent investir en 2012. Les dépenses d’investissement
devraient notablement diminuer. Si 24 % des entreprises de la région envisagent de les augmenter
en 2012, 39 % pensent les réduire

vue sur ville et marcheÀ l’occasion de la 55 ème édition de l’enquête semestrielle de conjoncture, OSEO a décliné les résultats par région en analysant les cinq principaux indicateurs que sont l’activité, l’emploi, la trésorerie, la rentabilité et l’investissement...

 

Selon des derniers chiffres révélés par OSEO la banque qui finance l’innovation dans les PME, notre région représente  2,9 % des entreprises françaises de 1 à 250 salariés et contribue à hauteur de 2,9 % au PIB national. Avec 135 réponses, cette région représente 3,4 % de l’échantillon national étudié.

Activité

Les entreprises lorraines revoient à la baisse leurs prévisions de novembre dernier. 31% des entreprises espèrent une hausse de leur chiffre d’affaires en 2012 et 29% craignent une baisse. En valeur nominale, l’évolution de leur chiffre d’affaires est estimée à  - 1 % en moyenne, assez en dessous de la moyenne nationale (+ 0,5 %). En Lorraine, 22 % des entreprises anticipent un développement de leur activité en 2013, et 16 % craignent une diminution, contre respectivement 31 % et 14 % au niveau national.

Emploi

Malgré une activité dégradée, les entreprises de la région  comme annoncé fin 2011, ont  continuémais dans une moindre mesure, à embaucher depuis janvier, 20 % des entreprises ayant augmenté leurs effectifs et  13 % les ayant réduits.  Pour 2013, les effectifs des entreprises de la  région devraient rester stables. 17 % des entreprises anticipant des effectifs en hausse et 16 % en baisse, inférieur au niveau national (+ 11).

Trésorerie et rentabilité

En mai, 43 % des chefs d’entreprise, contre 35 % en novembre dernier, disent avoir rencontré des difficultés. Cette proportion est supérieure à l’ensemble des entreprises françaises (37 %).  Pour les 6 prochains mois, la situation des trésoreries devrait continuer à se détériorer, 12 % des entreprises espérant une amélioration et 27 % craignant une dégradation. 78 % des dirigeants lorrains jugent “normale ou bonne” la rentabilité de leur entreprise en 2011. Ce pourcentage est en amélioration par rapport à celui de novembre dernier (75 %) et supérieur à la moyenne nationale (74 %). Pour 2012, les résultats financiers devraient se dégrader, 17% des chefs d’entreprise espérant une hausse et 24% craignent une baisse.

Investissement

Moins de la moitié (45 %) des entreprises pensent investir en 2012. Les dépenses d’investissement devraient notablement diminuer. Si 24 % des entreprises de la région envisagent de les augmenter en 2012, 39 % pensent les réduire.

Photo : ici-c-nancy.fr


Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le vendredi, 13 juillet 2012 19:35

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV