janvier 28, 2020

Parc Sainte Croix : un "Nouveau monde" inauguré et cap sur l'UNESCO

Le « Nouveau Monde » et sa nouvelle zone de 8,5 hectares inspirée des grands espaces nord-américains - photo CS / icicnancyfr Le « Nouveau Monde » et sa nouvelle zone de 8,5 hectares inspirée des grands espaces nord-américains - photo CS / icicnancyfr
LORRAINE. Le nouveau territoire du Parc Sainte Croix "Le nouveau Monde" inspiré des grands espaces nord-américains a officiellement été inauguré samedi. Le parc très investi dans des actions de conservation voit plus loin en souhaitant rejoindre le réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO. 

Pari tenu, le Parc Sainte Croix a inauguré samedi le territoire du « Nouveau monde » en présence d'une foule d'invités : partenaires, représentants de l'état, élus, collaborateurs et de nombreux amis du parc. Dans une ambiance festive et sous un ciel radieux, les frères Pierre et Laurent SINGER, directeurs du parc animalier, ont remercié chaleureusement la participation de chacun. Le pari était audacieux et chiffré à une dizaine de millions d'euros, le plus important investissement depuis la création du parc. Après successivement « Le Hameau des Loups », l'« Expédition sauvage » et son train-safari parcourant plusieurs hectares de nature sauvegardée, les nouveaux enjeux portaient sur le « Nouveau Monde » et sa nouvelle zone de 8,5 hectares inspirée des grands espaces nord-américains. Un territoire accueillant dans une nature remodelée des bisons d’Amérique, ours noirs, coyotes, ratons-laveurs, dindons sauvages, chiens de prairie, porcs-épics américains, moufettes, mais aussi des lodges ceux de la rivière de l’ours noir et de la Grange aux coyotes pour vivre une expérience inédite. 

« L'aventure, la construction, c'est un pari collectif, structurant, ambitieux ... C'est grâce à vous, chacun d'entre vous » a souligné très ému Pierre Singer avant d'en retracer l'historique et la symbolique. « Un nouveau monde crée sur des fondamentaux : les grands espaces, la pédagogie, un esprit de famille qui fait partie du cahier des charges. Nous sommes une entreprise familiale et nous voulons le rester » a encore déclaré Pierre Singer, co-directeur lors de l'inauguration du parc Sainte Croix. 

Sainte Croix veut rejoindre le réseau de réserves mondiales de la biosphère au côté de l'UNESCO

A l'aube de ses 40 ans qui seront célébrés l'an prochain, le parc Sainte Croix envisage déjà de nouveaux projets axés sur la biodiversité et la sauvegarde des espèces. Le parc lorrain veut être reconnu comme une réserve mondiale de la biosphère. Les nouvelles réserves sont désignées chaque année par le Conseil international de coordination du programme composé des représentants élus de 34 Etats membres de l’UNESCO. Une démarche qui concrétisera le parc animalier comme lieu vertueux de conservation de la biodiversité et des activités humaines par l’utilisation durable des ressources naturelles. L’un des objectifs de ces réseaux est de faire émerger des pratiques innovantes de développement durable.  

En attendant, le Parc Animalier de Sainte-Croix engagé depuis sa création pour la sauvegarde des espèces menacées et en lien avec son fond de dotation « Sainte-Croix biodiversité » organisera au mois de mai 2020, les entretiens de la biodiversité. « On va travailler, on va imaginer. Vous voyez les forêts déperrir, Vous voyez les problématiques, il faut s'y atteler... » prévient Pierre Singer. 

Le Parc animalier Sainte Croix abrite sur 120 hectares de nature préservée, 1500 animaux en semi-liberté, 130 espèces sauvages et 46 lodges nature en coeur du parc.

>> EN VIDÉO. Laurent SINGER, co-directeur du Parc Sainte Croix.

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
25
26
27
28
29
30

Ici-c-Nancy TV