novembre 12, 2019

Tour de France : "un défi technologique" au quotidien pour les équipes de Orange

Le Tour de France est la 3e compétition sportive la plus populaire dans le monde après la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques. À l'occasion de la quatrième étape Reims-Nancy, nous avons rencontré les équipes techniques de Orange assurant, étape par étape, le bon fonctionnement de la course et de sa diffusion médiatique à travers le monde... Et c'est impressionnant. 

Trois semi-remorques pour transporter 15 tonnes de matériel, 32 kilomètres de câbles, 40 techniciens mobilisés jour et nuit... Un mécanisme bien huilé pour assurer sans fausse note la retransmission de la troisième compétition sportive la plus regardée au monde. L’organisation du tour, c’est on le sait, un dispositif titanesque déployé pendant trois semaines de course cyclistes, 21 étapes, 3460 kilomètres avec des conditions parfois extrêmes. L’équivalent d’une ville de 4 500 habitants qui se déplace au quotidien. Il s’agit du plus gros dispositif mis en oeuvre sur une course cycliste avec toutes les exigences qui s’imposent. « Le but du jeu, couvrir les besoins de la course, les besoins des organisateurs, des journalistes, mais aussi ceux du public, car on ne néglige pas le public », nous explique à Nancy, Henri Terreaux, directeur des grands projets événementiels chez Orange partenaire historique de la Grande Boucle.

Au quotidien, dans les coulisses de cette logistique à toute épreuve, quarante techniciens se mobilisent par roulement jour et nuit et assurent le transport, le montage, la mise en route et la maintenance des infrastructures nécessaires au déroulement de la compétition et la mise en service de la salle de presse la veille de l’étape du jour. En soutien à cette équipe permanente, 30 techniciens régionaux et 20 superviseurs surveillent jour et nuit les différents réseaux (mobiles, fibres, acheminement du trafic international…). 

Pour les besoins du Tour, les moyens alloués sont colossaux. D'abord dans le champ des nouvelles technologies qui investissent les lieux, fibre, 4G, 4G +, du Wifi mais aussi de la LiFi, Light Fidelity, une technologie de réseau optique sans fil permettant de transmettre des données via l’utilisation de diodes électroluminescentes (LED). Plus sécurisée, plus rapide, plus écologique, plus localisée et plus sûre, les ondes lumineuses ne traversant pas les murs, les risques de piratage sont beaucoup plus limités. Côté débit, le LiFi haut débit peut garantir un débit allant jusqu’à 10 Gbits/s (soit dix fois plus par rapport au WiFi). Autre technologie, la Airbox 4G permettant d’accéder à l’internet Très Haut Débit mobile. Branchée sur l’allume-cigare, elle délivre 10 connexions WiFi simultanées en voiture.

TDF2019 Rives MeurtheEn quelques heures, le village est monté et entièrement connecté par les équipes de Orange TDF2019 Nancy Hall RenaissanceUn technicien Orange assure les transmissions au sein du Hall Renaissance à Nancy

Un dispositif hors norme

Pour ces femmes et ces hommes de l’ombre qui participent au grand spectacle, pas de répit, la journée commence à partir de 4 h 30 du matin pour mettre en place les espaces spécifiques. Il faut aussi câbler les 120 véhicules de la zone technique qui dispensent images et photos. Parmi les espaces stratégiques à équiper, le village départ, la zone média au départ, les points intermédiaires, le PC sécurité, la salle de presse située au sein du Hall Renaissance ou encore la zone technique d’arrivée. 

Orange installe également 750 points intermédiaires  des connexions hauts débits acheminés par câble depuis le camion principal orange dans la zone technique d’arrivée. Des antennes mobiles, pour améliorer les zones de l’étape. La journée terminée, les équipes procèdent au démontage pour la prochaine étape. « Un défi technologique, il peut pleuvoir, il peut y avoir des tempêtes, de la neige ça fonctionnera sans faute. », explique un des experts Orange du Tour de France. 

Parmi les lieux les plus importants, celui de « l’octopus » à proximité de l'immense grue basé dans un des camions de Orange. L’espace n’est pas très grand, son installation est aussi tentaculaire que centrale. Dans ce car noir laqué estampillé Orange, les techniciens procèdent à la réception de différentes images produites tout au long de l’étape, celles de cinq motos, deux hélicoptères, des images reçues en permanence par différents moyens de transmission. Depuis ce véhicule, des instructions sont données vers les ponts distants afin de de changer au besoin de plans qui seront retransmis dans le monde entier. 

Citons aussi, le système de visioconférence en Haute Définition grâce à un débit de 30 Mbits/s reliant le bus interview situé dans le village d’arrivée à la salle de presse (à Nancy au sein du Hall Renaissance). Ce dispositif permet d’interroger à distance depuis la salle, de presse le porteur du maillot jaune et le vainqueur de l’étape du jour dans une image Full HD.

Un dispositif hors du commun et un vrai laboratoire collectif. D'autant plus qu'après son passage, de nombreux endroits conserveront les infrastructures apportées par Orange. Depuis l’annonce du tracé en octobre 2018, 11 sites bénéficient désormais d’une installation Fibre pérenne et 37 communes traversées par le Tour et 182 communes situées à moins de 10 kms du Tour, bénéficient maintenant du réseau mobile 4G.

INTERVIEW DE Henri TERREAUX, directeur des grands projets événementiels chez Orange, en charge du Tour de France


Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV