juillet 17, 2019

Tabac, stups, armes, fiscalité : la direction régionale des douanes de Nancy livre son bilan 2018

Un échantillon des saisies réalisées en 2018 dans la région de Nancy - photo Douanes & droits indirects Un échantillon des saisies réalisées en 2018 dans la région de Nancy - photo Douanes & droits indirects
Nancy. Près de 4,4 tonnes de tabac, 393 armes à feu, 39 027 articles de contrefaçon saisis... Les résultats obtenus par les différents services douaniers de la circonscription de Nancy en 2018 ont été dévoilés par la direction régionale des douanes de Lorraine. 

Quelques jours après le bilan 2018 de la Douane présenté à Chilly-Mazarin (Essonne) par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, la direction régionale des douanes de Nancy a dévoilé à son tour ce mercredi ses chiffres de l’année passée. En 2018, l’activité des 400 douaniers répartis sur les territoires de la Meurthe-et-Moselle, Moselle, Meuse et Vosges n’a pas faibli notamment dans la lutte contre la fraude et l’activité économique. Quelques chiffres. 

Le tabac. C’était l’une des premières priorités des douaniers en 2018, la lutte contre la contrebande de tabac, un marché illégal en plein essor avec la hausse du prix du tabac. Un objectif fixé il y a un an par le ministre de l’Action et des Comptes publics pour accompagner la politique de Santé publique décidée au plus haut niveau de l’État. « Les résultats sont au rendez-vous avec plus de 4,4 tonnes de tabac en 152 saisies soit 1,24 M€ », souligne dans un communiqué Joseph Grandgirard, directeur régional des douanes à Nancy. Des efforts engagés sur toutes les formes de trafic avec parmi elles les organisations criminelles, le trafic « fourmi » (NDLR Des importations en petites quantités) et les fraudes voyageurs, avec application d’une « tolérance zéro », déclare encore le directeur régional des douanes à Nancy. 

La saisie d’armes à feu. 393 armes à feu, 49 314 munitions, 17 grenades, 117 obus, mortiers, roquettes, 355 chargeurs ont été saisis dans le cadre de 16 constatations. 

Les stupéfiants. 373 saisies concernant des stupéfiants, soit plus d’une par jour en moyenne, ont été réalisées pour une valeur de 1,66 M€. Parmi les saisies remarquables, celle du 18 décembre 2018 où une équipe de la brigade de Metz interceptait un fourgon venu d’Espagne. Son chargement, quatre pianos étaient en réalité remplis de sacs thermosoudés renfermant du cannabis. Une saisie pour les douaniers de 67 kg de cannabis pour une valeur de 577 541 €.

Les contrefaçons. 324 saisies portant sur 39 027 articles, représentant une valeur totale de 3,72 M€. Aujourd’hui, la gamme des produits contrefaits ne cesse de se diversifier, constaent les douaniers. Le secteur alimentaire, les jouets, les cosmétiques, les composants électroniques, les matériaux de construction, les téléphones portables et même les médicaments ou le matériel médical sont désormais concernés, menaçant directement la sécurité et la santé des consommateurs.

Fiscalité. En la matière, le montant des droits et taxes redressés a dépassé les 3,7 M€.

Économie. Dans le cadre de son action économique, la douane poursuit et développe encore, le soutient de la compétitivité des entreprises à l’international. Ainsi, « le dédouanement d’une marchandise commerciale se fait en moins d’une minute », selon la direction des douanes. Par ailleurs, en 2018 comme en 2019, la douane informe qu’elle restera aux côtés des PME et les ETI afin de se préparer au BREXIT via une campagne d’information pour les accompagner dans ce changement majeur. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV