mars 20, 2019

Mouvement des lycéens : une vingtaine d'établissements scolaires concernés dans l'académie Nancy - Metz

By La Rédaction ICICNANCY.fr décembre 07, 2018
photo d'illustration photo d'illustration
Né dans le sillage de la mobilisation des Gilets jaunes, une vingtaine d'établissements de l'académie Nancy - Metz ont connu des perturbations ce vendredi 7 décembre. 

Sur les 74 000 lycéens de l’académie, environ 1,3% ont participé vendredi 7 décembre aux manifestations selon les estimations du rectorat de l'académie Nancy - Metz. Le mouvement lycéen appellant notamment à l'abandon des réformes du bac et de l'accès à l'université s'est cristallisé vendredi dans une vingtaine d'établissements scolaires de trois départements de l’académie de Nancy-Metz. Dans le détail, six lycées en Meurthe-et-Moselle (à Longwy, Pont-à-Mousson, Nancy et Tomblaine), quatorze lycées en Moselle (Montigny-lès-Metz, Thionville, Metz, Creutzwald, Sarreguemines, Fameck, Saint-Avold et Freyming-Merlebach et quatre lycées dans les Vosges (Épinal, Saint-Dié-des-Vosges, Mirecourt et La Vôge-les-Bains) ont fait l'objet de perturbations, d'après le rectorat de l'académie Nancy - Metz. 

Aux abords de ces établissements, les rassemblements sur la voie publique ont donné lieu à des tentatives de blocage ou à des blocages qui ont été levés au cours de la matinée, avec l’appui des services de police et de gendarmerie. Quelques rares incidents comme des incendies de poubelles, jets de pétards, projectiles ont été relevés dans certains lycées de l'académie Nancy - Metz. C'est le cas aux abords du Lycée Varoquaux à Tomblaine où un feu de poubelle a été constaté avant une marche des lycéens vers Nancy. Au plus fort de la mobilisation, ils étaient environ 150 élèves à déambuler dans les rues de Nancy selon les chiffres de la police. 

Face à ces événements, Florence Robine, rectrice de la région académique Grand Est a lancé un appel à destination des parents et à leur responsabilité "afin qu’ils demandent à leurs enfants de ne pas rejoindre ces mouvements parfois violents, auxquels se mêlent des individus qui ne sont pas lycéens". Il a également été demandé aux syndicats enseignants et lycéens, ainsi qu’aux fédérations de parents, d’appeler les élèves à ne pas participer aux blocages et manifestations dans les jours qui viennent.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV