décembre 11, 2018

Eau et risques d’inondation : les meurthe-et-mosellans invités à participer à une consultation publique

Inondation - image d'archive Inondation - image d'archive
Jusqu'au printemps 2018, une vaste consultation publique est mise en place sur les enjeux de la gestion de l’eau et des risques d’inondation dans le bassin de la Rhin-Meuse. Les réponses doivent permettre d'élaborer le plan de gestion des eaux et le plan de gestion des risques d'inondation (PGRI) pour les années 2022 à 2027.

Votre avis compte ! Pendant six mois et jusqu’au 2 mai 2019, une vaste consultation publique (accessible sur le site internet Eau-Rhin-Meuse.fr) interroge les habitants du bassin Rhin-Meuse sur l'avenir de l'eau en les invitant à donner leur avis sur les enjeux et les défis à relever pour la gestion de la qualité de l’eau et des risques d’inondation.

Qualité de l’eau, enjeux écologiques, d’adaptation au changement climatique, de santé publique, sécheresses, risque d’inondation… Les enjeux de la gestion de l’eau et des risques d’inondation dans le bassin de la Rhin-Meuse (situé sur le territoire des départements des Ardennes, de la HauteMarne, de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, de la Moselle, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et des Vosges) doivent être définis pour les années 2022 à 2027 et font l’objet de réflexions ouvertes à la population. Cette consultation publique sur la base de questionnaire s’inscrit en application du Code de l’Environnement avec l’appui du comité de bassin Rhin-Meuse, parlement local de l’eau, et du préfet de la région Grand Est, en tant que préfet coordonnateur du bassin.

Des enjeux importants, notamment en Meurthe-et-Moselle où « 75 % de l’eau de surface est de qualité insuffisante », « 75 captages sur les 495 que compte le département sont dégradés par des pollutions diffuses, soit 15 % d’entre eux » et un territoire où « près de 200 communes restent non assainies (représentant cependant moins de 10 % de la population) et quelques communes plus importantes disposent d’un système d’assainissement non conforme », souligne la Préfecture de Meurthe-et-Moselle dans un communiqué.

« Protéger les ressources en eau en qualité en luttant en particulier contre les substances toxiques et en quantité en limitant les prélèvements en zones sensibles », « montrer que la protection de l’environnement est un atout plutôt qu’une contrainte », des enjeux et défis sur lesquels la population est invitée, au sein de cette consultation, à livrer son approbation ou désaccord en un clic puis à ajouter un commentaire si elle le souhaite.

Les avis collectés permettront au comité de bassin Rhin-Meuse et au préfet coordonnateur de bassin de finaliser les grandes lignes de la stratégie pour l’eau et la gestion du risque d’inondation sur le bassin Rhin-Meuse. Ils permettront également d’alimenter et le programme de travail et le calendrier pour la révision du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et du plan de gestion des risques d’inondation (PGRI). Les documents présentant les propositions et permettant de recueillir les avis sont accessibles sur le site de l’agence de l’eau Rhin-Meuse, consultation publique pour l’avenir de l’eau, et au siège de l’agence de l’eau (route de Lessy, 57160 Moulins-les-Metz).

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV