décembre 11, 2018

JIRS de Nancy : vols par fausse qualité, démantèlement d'un groupe criminel itinérant

Nancy. Un groupe criminel itinérant spécialisé dans les vols par fausse qualité qui agissait sur le territoire national a été démantelé le 7 novembre 2018. Quatre personnes ont été placées en détention.

Mercredi 7 novembre 2018, six personnes membres de la communauté des gens du voyage soupçonnées d'avoir participé à de nombreux vols à la fausse qualité ont été interpellées dans les départements de la Charente Maritime et du Pas de Calais par les militaires de la section de recherches de Strasbourg et de l’office central de lutte contre la délinquance itinérante, a indiqué aujourd'hui la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy.

Ces personnes sont soupçonnées d'avoir commis une cinquantaine de vols au préjudice de personnes âgées résidant dans les régions Auvergne Rhône-Alpes, Grand Est, Bourgogne Franche-Comté, Centre Val de Loire et Bretagne. 

Des vols par ruse à la fausse qualité 

À leur actif, des faits de vols par ruse dits de « faux policiers ou faux agents des eaux VEOLIA » commis selon le même mode opératoire et visant à dérober des bijoux et/ou du numéraire au préjudice de personnes âgées entre 79 et 84 ans. Le mode opératoire se traduisait par l’intervention de deux faux agents des eaux VEOLIA prétextant une intervention sur le réseau de distribution d'eau au domicile des victimes : les auteurs détournaient leur attention et dérobaient les bijoux et les espèces. "Après de prétendues vérifications, les malfaiteurs signalaient des anomalies imaginaires nécessitant l'utilisation d'un produit très nocif susceptible d'entraîner l'oxydation des bijoux. Ils demandaient alors aux victimes de regrouper leurs bijoux et leur numéraire dans un sac au réfrigérateur ; sac qu'ils dérobaient après avoir détourné l'attention des victimes", ajoute le parquet de la JIRS.

Des agissements observés sur une large partie du territoire puisque l’Office Central de Lutte contre la Délinquance Itinérante (OCLDI) décelait le phénomène dans l’Ain (01) et établissait des liens formels avec des faits similaires dans le Bas Rhin (67) et sur plus de 25 autres départements sur le territoire national. Compte tenu de l'ampleur du phénomène, la JIRS de Nancy se saisissait des faits en septembre 2018. Les investigations se pursuivaient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 16 octobre 2018 pour des faits de vols et recels en bande organisée, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime ou d’un délit, et blanchiment.

Des véhicules, de l'or et plus de 210 000 euros au titre des avoirs criminels

L’enquête a pu démontrer le caractère organisé et un phénomène interrégional d'un groupe criminel organisé itinérant particulièrement actif. Les perquisitions ont permis la découverte de biens de : "quatre véhicules récents,1,4 kg de bijoux, 21 pièces d’or et du matériel multimédia". "Des perruques, des chasubles à l’effigie de l’entreprise Veolia ont également été découvertes. Trois saisies sur comptes bancaires ont été réalisées. Au total, plus de 210 000 euros ont ainsi été appréhendés au titre des avoirs criminels".

A l'issue des gardes à vue, les six personnes interpellées ont été présentées au juge d'instruction et mise en examen des chefs de vols en bande organisée, recels de vols en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment. Deux individus ont été placés sous contrôle judiciaire et quatre ont été placées en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention conformément aux réquisitions du parquet.


Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV