Log in

Déchets nucléaires : 500 gendarmes à Bure pour évacuer la ZAD

  • Écrit par La Rédaction
  • Publié dans Lorraine
LORRAINE. Jeudi matin, 500 gendarmes ont été mobilisés à Bure dans la Meuse afin d'évacuer sur la ZAD les opposants au projet "Cigéo" d'enfouissement de déchets nucléaires.
Bure55
photo d'illustration / facebook Bure 55

La gendarmerie nationale est intervenue ce matin pour mettre fin à « l'occupation illégale » du Bois Leduc, lieu cristallisant la lutte contre le projet Cigéo (centre industriel de stockage géologique) d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure dans la Meuse. Le bois Lejuc a été retenu, par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), pour accueillir à 500 m sous terre les déchets nucléaires les plus radioactifs du parc français.

L'évacuation mobilisant 500 gendarmes a été lancée, ce jeudi à 6h30, et s'est achevée en milieu de matinée « Sous l'autorité de la préfète de la Meuse, une opération menée par la gendarmerie nationale a débuté ce matin à 6h15 », avait indiqué sur Twitter le ministère. Cette opération visait à mettre fin à l’occupation du Bois-Lejuc, site de 221 hectares destiné au projet d’intérêt national CIGEO, situé au nord de la commune de Bure et « mettre à exécution une décision de justice du Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc ».

Le Collectif contre l'enfouissement des déchets radioactifs  (Cedra) dénonce quant à lui une « expulsion inacceptable dans des conditions intolérables » et a appelé à des rassemblements devant les préfectures à 18h. « Dialogue et concertation riment avec démonstration de force, méthodes intolérables, politique du fait accompli pour le Gouvernement. » affirme le collectif. Sept rassemblements ont déjà été programmés dont à Nancy et Bar-le-Duc.

Media