octobre 17, 2019

En IMAGES. Première sortie publique pour les gibbons à favoris roux au Parc Sainte Croix

LORRAINE. Deux irrésistibles primates ont découvert pour la première fois leur île sur le Parc Sainte Croix à Rhodes. Ce couple de gibbons roux arrivent tout droit d'Angleterre...

PSC21

Mikado traverse le pont qui le sépare le bâtiment de son nouvel habitat  - cp ici c nancy fr

C’est sous les yeux des journalistes et des équipes du parc Sainte-Croix que le couple de gibbons roux fraîchement arrivé au parc il y a 15 jours découvrait ce matin leur tout nouveau territoire. Anciennement l’île des lémuriens, ce nouvel espace de 1000 m2 a été transformé pour accueillir dans les meilleures conditions le couple de grands singes à travers notamment la mise en place de cordes pour connecter les arbres.

En à peine quelques bonds, les deux primates dotés d’une dextérité incroyable ont rejoint l’autre bord pour se balancer dans les airs de leur petite île du parc Sainte-Croix. En parfaite acrobate, c’est Tia Nang, la femelle blonde âgée de 10 ans qui s’est d’abord élancée pour rejoindre les grands arbres alors que Mikado, le mâle arborant un pelage noir prenait son temps en multipliant les fausses sorties réservant ensuite un véritable show aux photographes.

Des primates dont l’arrivée au parc animalier s’inscrit dans une démarche de soutien des programmes de conservation européen (EEP), ces singes étant considérés comme une espèce en danger d’extinction par l’UICN. Le couple est arrivé il y a une quinzaine de jours d’un parc anglais nommé Monkey World, un centre de sauvegarde de la faune sauvage des singes. « Le mâle est né à Doué la Fontaine en France, sa mère est morte quand il avait à peine 1 mois. Le zoo Français l’a ensuite envoyé à Monkey world pour être élevé par une vieille femelle gibbon très sociale qui a adopté le petit. La femelle, elle, est née à Monkey world de parents saisis à Taiwan où il y avait un trafic d’animaux. Comme elle avait des tensions avec ses parents, il était temps pour elle de partir » raconte Jan Vermeer, directeur animalier du Parc Sainte-Croix et spécialiste de renommée mondiale des primates. 

Un emménagement qui semble au goût du couple, il a suffi d’une quinzaine de minutes pour que le mâle réserve aux visiteurs ses premières vocalises et entamer son chant caractéristique « C’est bon signe, ça veut dire qu’il commence à défendre son territoire » s’est réjoui Jan Vermeer. Un chant audible selon le spécialiste à 5 kilomètres à la ronde...

LE DIAPORAMA EN IMAGES

D’autres nouveautés à découvrir

Chaque fermeture hivernale permet au parc d'améliorer ses structures. Cette année, le parcours pieds nus a été entièrement refait, un nouveau départ a également été créé pour le sentier des cabanes. 

Cette nouvelle saison s’entrouve également sur la création de nouveaux territoires. Ainsi, les Harfangs des neiges et des renards polaires sont installés dans des lieux entièrement repensés avec un point d’observation s’inspirant des Kotas des peuples Samis. Les renards roux profitent quant à eux d’un espace « cinq fois plus grand » au sein d’une très belle prairie naturelle.

Parmi les nouveautés les plus coûteuses et importantes « le hameau des loups » verra le jour fin 2017 / 2018 avec la création de cinq nouveaux hébergements insolites, écoconçus à l’architecture innovante par son toit végétalisé et ses grandes baies vitrées de plus de 5 mètres de hauteur. Situé à la lisière de la forêt et au cœur d’un vaste espace sauvage ces lodges permettront d’observer en exclusivité une nouvelle meute de loups. 

Enfin, saison oblige, le printemps est synonyme de très nombreuses naissances pour le parc, parmi les derniers nés des porcelets âgés de seulement 6 jours qui profitaient ce vendredi matin d’une petite virée gourmande en plein air avec leur maman...

Les Gibbons roux : l’air plutôt que l’eau ! Parfaits funambules, mais pas nageurs, ces grands singes habitués à vivre à 40 ou 50 mètres du sol ont peur... de l’eau ! L’idée de les installer sur une l’île sans risque de fuite vers un autre territoire a donc fait son chemin, pour cela des travaux ont été engagés. AInsi, la clôture a été ôtée et de nombreuses cordes ont été installées pour que ces derniers puissent se déplacer dans les arbres. Adjacent à leur espace un bâtiment avec une température de 17 degrés a été construit.

 

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV