septembre 15, 2019

Vols d'engins agricoles : un trafic franco-roumain démantelé (JIRS Nancy)

NANCY. Un groupe criminel organisé itinérant, originaire de l'Ouest de la Roumanie a été démantelé, il est impliqué dans un trafic d'engins agricoles dans la région Grand Est pour un préjudice supérieur à 500 000 euros. Cinq personnes ont été interpellées en Roumanie, une autre est toujours recherchée...

Tracteur1.icicnancyfr
photo d'illustration -  www ici c nancy fr

Une dizaine de vols portant sur 14 tracteurs agricoles, pour un préjudice supérieur à 500 000 euros, c’est le montant des vols commis par plusieurs individus œuvrant au cœur d’un vaste trafic franco-roumain. Ce groupe criminel organisé itinérant, originaire de l’Ouest de la Roumanie, procédait au vol des engins sur le territoire français, à leur acheminement par voie routière et à leur recel en Roumanie, après modification de certains numéros d’identification. 

Début juin, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte des chefs de vols en bande organisée et d’association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes, relative aux vols de tracteurs agricoles dans le Grand Est de la France depuis 2013, « les autorités roumaines ont procédé à une opération judiciaire d’envergure impliquant la participation de 150 policiers et gendarmes dans 6 départements » a précisé le parquet de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy. Une opération qui tendait à la fois à l’exécution d’une commission rogatoire internationale délivrée par la Juridiction Inter-Régionale Spécialisée (JIRS) de Nancy et à des actes d’enquêtes diligentés en propre par la DIICOT (parquet roumain spécialisé dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme). 

Avec la présence d’enquêteurs de la Section de Recherches de Nancy, de l’OCLDI, d’un magistrat instructeur de la JIRS, appuyés par l’officier de liaison de la gendarmerie nationale et la magistrate de liaison en poste en Roumanie des interpellations, perquisitions et auditions ont eu lieu. « De nombreux documents, téléphones et ordinateurs portables ont été saisis au cours des perquisitions et seront examinés en France » informe la JIRS. Un mandat d’arrêt européen (MAE) a été délivré contre un individu et cinq autres ont été interpellés incarcérés dans le cadre du dossier roumain. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV