Log in

Fabrique Aviva : deux projets made in Nancy dans le top 60

  • Écrit par ICI-C-NANCY.fr
  • Publié dans Lorraine
Nancy. Dans le cadre d’un concours national de start-up lancé fin 2015, deux projets nancéiens ont été retenus dans un palmarès intégrant 60 grands gagnants, ils étaient en compétition avec un millier d'autres projets...
gagnants

En octobre dernier, Aviva France a lancé la première édition de La Fabrique Aviva. L’objectif de cette opération pour laquelle a été débloqué un million d’euros était de soutenir l’économie locale en récompensant 200 entrepreneurs aux idées innovantes en faveur de l’emploi, de l’environnement, du lien social ou de la santé. Pas moins de 1 053 candidatures ont été déposées sur la plateforme de La Fabrique Aviva. Au mois de février, c’est le grand public qui a pu choisir les 200 projets finalistes à travers 2,8 millions de votes. La semaine dernière, le jury s’est réunit pour sélectionner les 60 Grands Gagnants récompensés à travers une enveloppe financière allant de 5 000 € à 50 000 €, selon le prix pour lequel ils ont candidaté. 

En Lorraine, à Nancy, deux idées de création d'entreprise ont été primées et ont fait remporté à leurs auteurs 10 000 €. Sur le thème de l’emploi, celle d'un garage solidaire du nom de "Solidauto". Le garage solidaire a pour mission de permettre l’accès à la mobilité, et donc à l’emploi, des personnes à faibles ressources, grâce à la location, la réparation de leur véhicule ou encore la vente de véhicules garantis, en ayant pour objectif de limiter l’impact financier. Le garage solidaire proposera des facilités de paiement via des solutions de micro-crédit. L’apport d’Aviva permettra de financer l’achat d’un véhicule plateau pour assurer le transport des véhicules. Deuxième idée récompensée, "La Juste Dose". La Juste Dose, sur le thème de l’environnement veut démocratiser la distribution de produits en vrac et réduire de façon significative les déchets liés aux emballages. La conception d’un "Kit Vrac" est la colonne vertébrale du projet. Il s’agit d’une solution complète incluant le mobilier, l’équipement de distribution, un réseau de fournisseurs et un outil pour permettre les commandes groupées. Ergonomique, simple à monter, adaptable il est destiné aux circuits courts existants de types AMAP, Ruche Qui Dit Oui, Groupement d’achat Collectif, épicerie. Les 10 000 € devrait permettre aux entrepreneurs d’améliorer le prototype, le développement de l’application et l’interopérabilité entre balances et étiquettes code- barres. 

Media