septembre 16, 2019

Deux Femmes Emblématiques pour inaugurer la 34e Edition du Livre Sur la Place Spécial

LIVRE SUR LA PLACE- Vendredi 14 septembre, à midi, sous un soleil resplendissant, a été inaugurée la 34e édition du Livre Sur la Place. Premier salon littéraire de France, la manifestation marque également un temps-pivot de l’actualité culturelle nancéienne. Retour sur l’ouverture de cette 34e édition.

 livresurlaplace2012b
Aurélie Filipetti , Amélie Nothomb, André Rossinot lors de l'inauguration du livre sur la place 2012 - photo ici-c-nancy.fr
Inauguration livre sur la place

 

« Aujourd’hui encore, la tradition est respectée : le Livre sur la Place se déroule toujours sous le soleil ! » se réjouit André Rossinot, maire de Nancy, à midi, alors qu’une foule immense se rassemble pour l’entendre annoncer l’ouverture de la 34e édition du Livre Sur la Place. A ses côtés, son épouse Françoise Rossinot, qui en dirige les grands entretiens ; Raphaël Bartolt, préfet de Meurthe-et-Moselle ; Jean-Bernard Doumène, de la librairie L’Autre-Rive ; l’écrivain et journaliste Daniel Rondeau ; la ministre de la Culture Aurélie Filipetti ; et bien sûr, la présidente de cette 34e édition, Amélie Nothomb, arborent en effet des sourires aussi radieux que le soleil qui les éclaire.

  « L’une est lorraine, Aurélie ; l’autre est lorraine-belge, Amélie, plaisante donc M. Rossinot en introduction de son discours. Mais vous avez un point commun, vous avez toutes les deux, à vos débuts de romancières, dédicacé au Livre Sur La Place. » Et ce n’est pas un hasard si monsieur le Maire rappelle à Amélie Nothomb qu’elle fut saluée ici-même par Michel Tournier alors qu’elle y présentait son deuxième roman, Le Sabotage Amoureux. « Vos deux exemples montrent que le Livre Sur la Place, premier salon littéraire de France, est toujours attentif à promouvoir les jeunes plumes talentueuses » conclut-il à l’attention de ses deux invitées de marque, Aurélie Filipetti et Amélie Nothomb, avant de faire l’éloge du dernier roman de cette dernière, Barbe-Bleue, qu’il décrit comme « un fascinant récit en huis-clos où l’or brille et la mort plane ».

  C’est donc avec une certaine fierté qu’il s’est ensuite félicité que l’écrivaine belge, qui avait toujours refusé d’assumer ce type de fonction, ait accepté de présider cette 34e édition. Une édition où plus de 150 auteur-e-s sont présents pour signer leurs ouvrages aux quelques 140 000 visiteurs qui viennent les y rencontrer chaque année. Réaffirmant l’attachement de l’équipe municipale à l’accès à la lecture et à la culture pour tous, « vecteur de bonheur personnel mais aussi promesse de progrès collectif », M. Rossinot a tenu à proclamer que fournir un accès gratuit au livre était une priorité politique, qui motivait le fait que tous les événements du Livre Sur La Place soient en entrée libre.

  C’est Jean-Bernard Doumène, désormais ancien directeur de la librairie L’Autre Rive, qui a ensuite pris le relai au micro. Interpellant directement madame la Ministre Aurélie Filipetti, il a souhaité alerter les élus ainsi que la foule sur la situation des librairies indépendantes, qualifiant l’achat sur internet de « démarche mortifère ». « Acheter en librairie, c’est le meilleur moyen de soutenir localement l’emploi, l’économie et la culture. Le lien social et culturel, c’est nous ! » s’est-il exclamé.

  Amélie Nothomb, présidente de cette 34e édition s’est pour sa part fait discrète. « Je n’ai pas grand-chose à dire. Je pense que je suis le premier exemple de présidente belge. Je suis très honorée. Je remercie Françoise Rossinot d’avoir pensé que j’en étais capable, et les lecteurs qui ont rendu cette belle aventure possible » a-t-elle simplement déclaré.

livresurlaplace2012a
La Rentrée Littéraire à découvrir du 14 au 16 septembre 2012 - crédit photo ici-c-nancy.fr 

« La Littérature, formidable esprit de liberté »

  L’une des premières pensées d’Aurélie Filipetti a été pour Jean-Bernard Doumène. « Je garde un souvenir ému de ta librairie sur Metz, Géronimo, où grâce à toi j’ai découvert de nombreux auteurs ». Elle a ensuitelivresurlaplacefilipetti évoqué le rayonnement du Livre Sur la Place tant au niveau national que local. « C’est une effervescence, un professionnalisme, une élégance dans cette ville très élégante qu’est Nancy ».  Mais la ministre de la Culture a aussi tenu à rappeler que débutaient parallèlement les Journées du Patrimoine. « Je suis une Lorraine comblée puisque j’honore le patrimoine ; je réconcilie en quelque sorte Nancy et Metz ; et je salue la création et la culture aujourd’hui » a-t-elle lancé non sans humour.

  « La littérature, c’est surtout un formidable esprit de liberté. C’est ce que l’humain a de plus ouvert et de plus élevé ». Louant la vitalité de la chaîne du livre en France, elle a revendiqué l’ambition de défendre les librairies et de lutter contre les inégalités sociales et de territoire en rendant la lecture accessible à tous. Ciblant particulièrement les jeunes, elle a enfin dit son soutien à l’initiative instaurée en partenariat avec Batigère pour porter le livre dans des milieux qui lisent peu, et dans le cadre de laquelle Alain Mabanckou, Daniel Piccouly, Isabelle Autissier et Abd Al Malik ont accepté de faire des interventions dans des écoles et des lectures dans des lieux aussi insolites que des halls d’immeubles.

  C’est Françoise Rossinot qui a conclu ces discours d’ouverture en présentant le Concours de la Nouvelle de la Classe, adressé aux CM1 et CM2 de toute la région, et dont les jurés ne sont autres que les membres de l’Académie Française. Les écoliers participants devront donc rédiger une nouvelle à partir de 6 mots tirés d’un chapeau, commençant tous par la lettre S, lettre sur laquelle travaillent actuellement leurs aînés à l’habit vert. Pour être reçus fin juin sous la prestigieuse coupole, il leur faudra donc imaginer un récit comprenant les mots « sembler » ; « sermonner » - mot tiré par Amélie Nothomb, qui s’écrie alors qu’il lui fait peur – « science » ; « soldat » ; « sinueux » et « semer ».

  Enfin, remerciant ses collaborateurs et remarquant que la plupart d’entre eux était en fait composée de collaboratrices, Mme Rossinot a encensé le rôle de ces femmes qui font se perpétuer le plaisir de lire. « Je pense qu’une grande partie de l’avenir du livre est entre les mains des femmes, qui lisent et qui transmettent aux enfants le bonheur de la lecture ».

 

Les pâtissiers tirent leur chapeau

  livresurlaplaceamelienothombUne fois les discours inauguraux prononcés, tout le monde se dirige vers le Chapiteau. Mais en route, une surprise attend Amélie Nothomb : le Syndicat des Pâtissiers de Meurthe-et-Moselle a concocté spécialement pour elle un chapeau géant, dont les artisans sortent une pièce montée faite de macarons colorés. La présidente de la 34e édition du Livre Sur la Place a le privilège de goûter le premier, puis c’est la foule qui se régale, les pâtissiers venant offrir les délicieuses spécialités nancéiennes aux visiteurs.

  Mais déjà, la troupe des élus et des deux femmes à leur tête se dirige vers les stands et s’arrête pour saluer auteurs et libraires. Un quidam interroge : « C’est laquelle, la ministre ? Celle en noir ? » ; « Mais tout le monde est en noir ! » s’agace une femme ; tandis qu’un autre ère murmure à son voisin, l’air approbateur : « C’est la première fois qu’on a un ministre qui va autant à la rencontre des auteurs ».

  Une jeune fille aux cheveux bleus et son amie semblent traquer Amélie Nothomb. Un admirateur tend timidement un petit cahier aux pages blanches à Aurélie Filipetti, qui lui signe bien volontiers un autographe en s’appuyant sur l’épaule de Chaynesse Khirouni.

  Ponctuée d’interviews et de dédicaces, la promenade inaugurale s’achève vers 13h00 au Palais du Gouvernement, où les élus admirent les deux expositions du hall ; l’une consacrée aux stylos Montblanc ; et l’autre présentant de précieux manuscrits, dus rien moins qu’à Beethoven ou encore Emile Gallé. La 34e édition du Livre Sur la Place a officiellement commencé !

 

Le Livre Sur la Place, Place de la Carrière du 14 au 16 Septembre

Entretiens, débats, lectures, spectacles, expositions à l’Opéra National de Lorraine, l’Hôtel de ville, la Préfecture ainsi qu’au Palais du Gouvernement.

Programme complet et infos pratiques : http://www.lelivresurlaplace.fr/

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 15 septembre 2012 16:36

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV