novembre 17, 2019

Livre sur la Place. Nancy accueille Fanny Ardant pour une avant-première nationale 

Photo Chic - Fanny Ardant Copyright StudioCanal Photo Chic - Fanny Ardant Copyright StudioCanal
Culture. Nancy accueillera ce dimanche 15 septembre Fanny Ardant pour une avant-première nationale de "La Passion suspendue". 

L'évènement se prépare, la 41 ème édition du Livre sur la Place se tiendra cette semaine à Nancy du vendredi 13 au dimanche 15 septembre. L'édition qui sera présidée par l'écrivain Laurent Gaudé accueillera pendant trois jours plus de 600 auteurs et illustrateurs. Rencontres, dédicaces... Parmi les temps forts de 2019, la présence de Fanny Ardant. La talentueuse actrice sera sur la scène de l'Opéra National de Lorraine pour le spectacle de clôture du Livre sur la Place, le dimanche 15 septembre 2019 à 18h. 

Ce spectacle sera une avant-première nationale de "La Passion suspendue". Fanny Ardant lira des extraits du livre "La Passion suspendue" (Editions Seuil/ Editions Points), né des entretiens de Marguerite Duras avec Leopoldina Pallotta della Torre. L'adaptation et la mise en scène sont de Bertrand Marcos et la lumière de Patrick Clitus. Ce spectacle sera ensuite  joué pendant 10 représentations exceptionnelles du 25 septembre au 4 octobre 2019 au Théâtre de l'Oeuvre à Paris.

Entre 1987 et 1989,  après le succès foudroyant de L’Amant qui fait d’elle un écrivain mondialement reconnu, Marguerite Duras se confie en toute liberté à une jeune journaliste italienne sur sa vie, son œuvre, son obscurité, puis sa gloire, la politique, la passion. Ce dialogue, publié une seule fois en langue italienne, avait disparu, jusqu’à ce qu’il ne soit finalement édité en français il y a quelques années. Les admirateurs de Duras vont ici réentendre sa voix... 

« Pendant des années, j’ai eu une vie sociale et la facilité avec laquelle je rencontrais les gens ou je leur parlais se reflétait dans mes livres. Jusqu’à ce que je connaisse un homme, et peu à peu, toute cette mondanité a disparu. C’était un amour violent, très érotique, plus fort que moi, pour la première fois. J’ai même eu envie de me tuer, et ça a changé ma façon même de faire de la littérature : c’était comme de découvrir les vides, les trous que j’avais en moi, et de trouver le courage de les dire. La femme de Moderato Cantabile et celle de Hiroshima mon amour, c’était moi : exténuée par cette passion que, ne pouvant me confier par la parole, j’ai décidé d’écrire, presque avec froideur. » 

Marguerite Duras 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV