Log in

Rentrée littéraire : Éric-Emmanuel Schmitt et "La vengeance du pardon"

  • Écrit par ici c nancy
  • Publié dans LIVRES
FOCUS - L’écrivain membre de l'Académie Goncourt, Eric-Emmanuel Schmitt, explore dans son dernier ouvrage la question du pardon et de la vengeance...
lumiereNuit
La Vengeance du Pardon est le dernier livre de Eric Emmanuel Schmitt, un recueil dans lequel l'auteur révèle un kaleidoscope des sentiments les plus extrêmes sur le thème du pardon  - ici c nancy fr
 
► L'auteur...

Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 50 langues et joué dans autant de pays, Éric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs français les plus lus et les plus représentés dans le monde. Il est membre de l'Académie Goncourt depuis 2016. Pour son dernier livre paru le 1er septembre, l'écrivain était présent à Nancy lors de la 39e édition du Livre sur la Place. 

► Son dernier livre 

L’auteur publie un recueil de quatre nouvelles différentes dont l'une donne le nom au livre La Vengeance du Pardon.  

La première nouvelle de l’ouvrage met en scène Les sœurs Barbarin dont l’atrocité des faits qui va être reprochée à l’une d’elle contraste avec le cadre idyllique où l’histoire se noue. Les moments les plus forts de la vie des jumelles sont retracés dès leur naissance. Une vie heureuse qui débute au sein d’une famille unie, mais dans laquelle va pourtant prendre racine la jalousie lorsque Moïsette, la cadette va prendre conscience des différences morales qui l’opposent à sa sœur. Une conscience malheureuse qui va transformer peu à peu le personnage, ce dernier s’illustrant dans des actions empreintes de méchanceté, de trahison et de jalousies envers son aînée. Le pardon systématique et l’amour inconditionnel de son aînée à son égard va la conduire dans une haine exacerbée...

" En amour, le mérite réside dans celui qui est aimé..." Eric-Emmanuel Schmitt, La Vengence du Pardon... 

 Dans Mademoiselle Butterfly, William un jeune garçon accepte un défi de vacances lancé par sa bande de copains, celui de séduire une petite paysanne prénommée Mandine. La jeune fille est décrite comme jolie et au « corps parfait », mais dont la « grâce physique n’équivalait que sa disgrâce intellectuelle ». Un peu retardée sur le plan mental et surnommée « simplette » par le groupe de garçons, William est tout de même attiré par son charme. Mais, si sa beauté l'irradie et l’émeut, il n’en laisse rien paraître à ses amis. De leur rapprochement physique d’une nuit va être conçu un enfant. Rentré chez lui à la fin des vacances, une lettre lui annonce la nouvelle, le jeune garçon rentre dans le déni puis s’efforce d’oublier Mandine. La jeune fille, transie d’amour, va, elle attendre son retour avec certitude en écho à Butterfly dans l’opéra de Puccini...

Dans La Vengeance du Pardon, oxymore mordant et acide qui donne le titre au recueil, Élise Marinier perd sa fille, assassinée par un serial killer. Meurtrie au plus profond de sa chair, cette dernière entreprend de visiter le bourreau, responsable de la mort de sa fille. En prison, Sam Louis n’exprime aucun regret, ni émotion et parle de ses victimes en numéros sans jamais leur donner de prénoms. Pour se rapprocher et dialoguer avec lui, Marie prend un studio à proximité de l’endroit où il est incarcéré...

Dans la dernière nouvelle, Daphné une fillette de 8 ans escalade un mur pour parler à son voisin, un ancien soldat de l’armée allemande. Le vieil homme est un ancien aviateur qu’elle va bouleverser en lui demandant d’abord de lui dessiner un avion puis de lui lire le roman de Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince. L’homme découvre alors qu’il a commis quelque chose d’épouvantable pendant la guerre. Comment vivre avec le mal que l’on a commis sans le savoir ? Peut-on se pardonner soi-même ?

La présentation en quatrième de couverture. " Quatre destins, quatre histoires où Eric-Emmanuel Schmitt, avec un redoutable sens du suspens psychologique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences. Comment retrouver notre part d’humanité quand la vie nous a entraîné dans l’envie, la perversion, l’indifférence et le crime ? "

► Ce qu'en dit l'auteur

Le pardon est-il plus féroce que la loi du Talion et pardonner serait-il également le moyen pour la victime de se libérer pour avancer et atténuer sa peine ? Face à la complexité du pardon, l’auteur admet la difficulté de recevoir le « pardon » de quelqu’un. « C’est parfois plus difficile, d’être pardonné, d’être sous le regard de quelqu’un qui vous pardonne, car d’un côté vous reconnaissez que vous avez fait quelque chose de mal et en plus vous êtes en face de quelqu’un de plus grand que vous, de plus moral que vous. C’est insoutenable quelques fois d’être pardonné et parfois ce qu’on peut faire de pire à quelqu’un c’est de lui pardonner puisque c’est montrer tout d’un coup une indépendance par rapport à la relation et montrer une hauteur d’esprit qui est troublante. » disait l’auteur lors de la présentation de la rentrée littéraire des éditions Albin Michel.

Dans ce recueil de nouvelles, l’auteur explique dans le même temps avoir voulu mettre en relief « les ambiguïtés du pardon » et comment l’être humain « s’arrange avec son humanité ». La question du pardon est aussi, pour le membre de l’Académie Goncourt, de ne pas réduire un individu à un seul de ses actes.

► Pourquoi on aime ?

Dans La Vengeance du Pardon, l’auteur explore tous les mécanismes du « pardon » à travers quatre histoires inscrites dans les émotions les plus extrêmes. Avec une acuité du détail redoutable, une musicalité des mots, Éric Emmanuel Schmitt nous livre quatre nouvelles intenses, quatre drames où l’amour le plus pur et désintéressé côtoie la haine et la perversité. Un livre puissant, brillant et émouvant nourri d’ellipses pour sauvegarder le suspense jusqu’à la fin de chaque nouvelle. Les personnages tissés de facettes différentes ont été façonnés par leur histoire, mais peut-on réduire un homme a un seul de ses actes ? Éric Emmanuel sonde l’âme humaine pour y puiser le meilleur comme le pire. Chaque nouvelle renferme une véritable réflexion sur la vie dans une écriture cristalline et lumineuse. 

La Vengeance du Pardon éditions Albin Michel - 336 pages. 21,50 euros. Paru le 1er septembre 2017