Log in

Livre sur la Place 2017. Amélie Nothomb : "la jalousie est un sentiment totalement destructeur"

  • Écrit par CS
  • Publié dans LIVRES
LIVRE SUR LA PLACE - En cette rentrée littéraire, Amélie Nothomb publie Frappe-toi le coeur aux éditions Albin MichelUn roman qui tisse sa toile autour de la jalousie et des rapports toxiques...
AmelieNothomb 
Frappe Toi le coeur, Amélie Nothomb - ici c nancy fr
 
► Amélie Nothomb en entretien...

Chaque apparition et chaque livre d’Amélie Nothomb suscitent année après année le même élan d’enthousiasme chez ses lecteurs avides d'un échange avec la femme aux chapeaux extravagants. L’entretien, abordant le 26e ouvrage de l'auteure, programmé vendredi dans les grands salons à l’hôtel de ville de Nancy dans le cadre du Livre sur la Place affichait donc complet. Sous l’immense fresque ornant le plafond du grand salon de l’Hôtel de Ville peinte par Aimé Morot, l’auteure répondait aux questions de la journaliste Marianne Payot. « Le titre m’est venu au cours du livre, je voulais une écriture sèche » confie Amélie Nothomb à la journaliste de l’Express. Interrogée sur le personnage de Marie, elle souligne : « c’est une mère absolument sordide. Non seulement, elle n’aime pas sa fille, mais elle la jalouse terriblement ». Le mal qui la ronge est lié à une « jalousie passive », la jeune Marie puisant sa satisfaction « à être jalousée ». Seulement, « le problème de la jalousie passive c’est qu’à la première occasion, elle se transforme en jalousie active » explique encore l’auteure. « Dès que Marie aura l’impression de ne plus être la star et que sa fille lui vole la vedette, elle va passer en jalousie active » poursuit-elle. « C’est un sentiment laid, car il est absurde. Rien de justifie la jalousie, c’est un sentiment totalement destructeur, sans aucun fondement biologique » affirme Amélie Nothomb. La jalousie atteint presque son apothéose à la naissance du troisième enfant de Marie et de la petite sœur de Diane. « La mère se prend d’un amour délirant pour cette petite fille. Diane comprend qu’elle n’est pas aimée et ce sans aucune cause, sans doute coupable d’une faute inexplicable, son enfance s’arrête à ce moment-là et elle n’a que 5 ans. » 

EN VIDÉO : à Nancy, Amélie Nothomb, drôle et pétillante, face aux lecteurs. L'auteure s'exprime sur son livre, la rentrée littéraire et le prix Goncourt qu'elle n'aura jamais.

 

► Le sujet du livre

Dans ce conte qui apparaît comme l'un des plus sombres de l'auteure, Amélie Nothomb aborde les thèmes de l’enfance, de la rivalité, des rapports mère-fille, de la famille ou encore de la trahison. L’histoire débute dans les années 70 en province avec la rencontre de deux jeunes gens. Le rapprochement de Marie, une jeune femme de 19 ans, grande, le visage éclairé de blondeur et d’Olivier, un jeune homme de bonne condition « gentil, drôle, serviable » qui « plaisait à tous et à toutes ». Marie est aux anges, non pas de sa rencontre avec un joli garçon, beau et honnête dans ses sentiments, mais plutôt ravie de susciter une nouvelle fois la jalousie des filles de son âge. Les deux personnes se fréquentent et un évènement imprévu vient soudainement bouleverser la suite des évènements : Marie apprend qu'elle est enceinte... Une annonce qui balaye aussitôt toutes ses aspirations et bouleverser sa destinée qu’elle s’était promise pourtant extraordinaire. « Je suis enceinte, j’ai dix-neuf ans et ma jeunesse est déjà finie. » se lamente-t-elle. Contrainte à un mariage précipité et non voulu, la grossesse et l’accouchement le sont tout autant, la jeune mère refuse à la naissance de son enfant de lui manifester la moindre tendresse. Pire encore, passive, silencieuse et brillante de froideur, Marie ne témoigne à son bébé aucun intérêt... L’enfant qui restera dans l'attente d'une preuve d'amour de sa mère, grandit et étonne par sa maturité intellectuelle, de son intelligence et son opiniâtreté. Surdouée et voulant échapper à ses démons, Diane se consacre à des études de médecine. 

La présentation en quatrième de couverture. "Frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie" de Alfred de Musset.

► Pourquoi on aime ?

Acide, mordant et distillant un suspense à l'efficacité redoutable, le conte de Amélie Nothomb entraîne les lecteurs dans les tenants et les aboutissants de la jalousie. L'auteure souffle d'abord sur les braises de cette jalousie maladive et obsessionnelle qui ronge Marie, la mère de Diane. Un sentiment redoutable, bouleversant et dévorant qui va accélerer le développement de l'enfant se sentant rejeté par sa mère. De cette mécanique infernale et de cette férocité humaine, Diane en restera meurtrie. Dans un style élégant et d'une grande finesse Amélie Nothomb donne naissance à son vingt-sixième roman et accouche d'un récit glaçant et émouvant. 

Frappe-toi-le-coeurExtrait. « Lorsque les filles du cours parlaient de leur avenir, Marie s'esclaffait en son for intérieur: mariage, enfants, maison - comment pouvaient-elles se contenter de cela? Quelle sottise de mettre des mots sur son espérance, à plus forte raison des mots mesquins? Marie ne nommait pas son attente, elle en savourait l'infini. Aux fêtes, elle aimait que les garçons n'en aient que pour elle, elle veillait à ne donner la préférence à aucun -qu'ils soient tous pâles d'angoisse de ne pas être choisis. Quel plaisir d'être cent fois respirée, mille fois convoitée, jamais butinée ! Il y avait une joie encore plus puissante : il s'agissait de susciter la jalousie des autres. Quand Marie voyait les filles avec cette envie douloureuse, elle jouissait de leur supllice au point d'en avoir la bouche sèche. Au delà même de cette volupté, ce que disaient ces yeux amers posés sur elle, c'était que l'histoire en cours était la sienne, c'était elle qu'on racontait, et les autres souffraient de se découvrir figurantes, invitées au festin pour en récolter les miettes, conviées au drame pour y mourir d'une balle perdue, c'est-à-dire d'une brûlure qui ne leur était pas destinée.» - Amélie Nothomb (Frappe-Toi le coeur) -

Frappe-toi le coeur - 180 pages. 16,90 euros. Paru le 23 août 2017