Log in

Le lauréat du 16e prix Livre et Droits de l’Homme de la Ville de Nancy est Kamel Daoud

  • Écrit par ici c nancy
  • Publié dans LIVRES
Livre sur la Place 2017. Le jury du 16ème prix du "Livre et Droits de l'Homme" s'est réuni à Nancy. Le lauréat du 16e prix Livre et Droits de l’Homme de la Ville de Nancy est Kamel Daoud pour « Mes indépendances – Chroniques 2010-2016 » (Actes-Sud).
LivPlace16h
photo d'archive - crédit ici c nancy fr

Le Livre sur la Place s'est imposé dans le paysage culturel comme le premier salon de la rentrée littéraire. Avant sa première édition qui se déroulera du 8 au 10 septembre 2017, le lauréat du prix "Livre et Droits de l'Homme", un prix national doté de 3 000 euros a été dévoilé. Le Jury du Prix des Droits de l'Homme de la Ville de Nancy s'est réuni sous la présidence de Vincent Monadé, Président du Centre National du Livre, Président d’honneur de la 16èmeédition du Prix Livre et Droits de l’Homme. 

Le lauréat est l’écrivain et journaliste Kamel Daoud pour Mes indépendances, chroniques 2010-2016 chez Actes Sud.Kamel Daoud vit à Oran. Il a reçu en 2016 le prix Lagardère du meilleur journaliste de l’année. Son roman Meursault, contre-enquête (Actes Sud), Goncourt du premier roman, lui a valu une consécration internationale. Sous sa plume percutante et engagée, il a érigé la chronique en exercice de style. Choisis parmi 2000 textes publiés en 6 ans dans la presse, ceux qu’il signe dans Mes indépendances interrogent, interpellent. Ils sont ceux d’un homme libre qui a mis la défense des droits de l’Homme au cœur de sa vie et de ses mots.
Sous la présidence d’honneur de Vincent Monadé, président du Centre National du Livre, Le Prix Livre et  Droits de l'Homme de la Ville de Nancy lui sera remis officiellement dans le cadre de la 39e édition du Livre sur la Place, le vendredi 8 septembre à 15 heures dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Nancy.  

Les ouvrages en lice pour cette 16ème édition étaient : Justine Augier, De l’ardeur (Actes Sud) ; Thomas Azuelos et Simon Rochepeau, L’Homme aux bras de fer (Futuropolis) ; Pietro Bartolo et Lidia Tilotta, Les larmes de sel (JC Lattès) ; Geneviève Brisac, Vie de ma voisine (Grasset) ; Thomas Bouvatier, Petit Manuel contre la radicalisation (PUF) ; Alain Bujak et Piero Macola, Kérosène (Futuropolis) ; Kamel Daoud, Mes Indépendances (Actes Sud) ; Véronique Sousset, Défense légitime (La Brune au Rouergue) et Marie Treps, Maudits Mots (Tohu Bohu).