septembre 22, 2019

Le club des Tigres de Nancy victime des quenelles ?

NANCY. La quenelle, geste inventé par Dieudonné continue de défrayer la chronique, après celle des sapeurs-pompiers de Nancy c'est désormais celle de quelques joueurs d'un club de foot américain qui créé la polémique. Des sanctions pourraient toucher le club.
quenellestigres.nancy
La photo diffusée sur le net sucite la polémique - photo DR www ici c nancy fr

Coup dur pour les Tigres, le club de Football américain de Nancy, après la diffusion sur internet d’une « quenelle » collective mise en scène par quelques joueurs du club dans un vestiaire, la municipalité envisage à présent de suspendre ses subventions. Dans un communiqué diffusé mardi le président des Tigres de Nancy, Gilles BAUS réfute toute idée d’assimilation du club à des actes antisémites « nos statuts, de même que la ligne politique des dirigeants actuels du club, interdit tout prosélytisme ou propagation d’idée politiques de tous bords » avant de réaffirmer les valeurs du club « en 27 ans d’existence, notre association n’a jamais pu être mise en défaut dans la défense des valeurs qui sont les siennes : respect de l’autre, tolérance, solidarité et fraternité ». 

« Depuis 3 ans, nous sommes signataires de la charte “Ensemble contre les discriminations”. Aussi nous ne pouvons tolérer que notre club soit associé à des propos ou images qui ne respectent pas ses valeurs » indique le président dans ce même communiqué dans lequel il présente des excuses au nom du club « Nous tenons à nous excuser si une photographie avec des membres de notre association a pu être mal interprétée et ci celle-ci a pu blesser quiconque.» Gilles Baus annonce également que les joueurs du club présents sur la photographie incriminée seront convoqués devant l’organe disciplinaire du club « afin qu’ils puissent s’expliquer sur la nature exacte de la signification de leur geste. Nous affirmons dès à présent que nous ne pouvons pas accepter d’être associés à l’image délétère que véhicule Mr Dieudonné M’Bala M’Bala, tout comme nous n’acceptons pas d’être “récupéré” à des fins politiques par qui que ce soit. »

La municipalité de Nancy s’est exprimée sur ce sujet et la direction du club devra rendre ses explications le 13 janvier prochain afin de pouvoir prétendre à la deuxième partie de ses subventions annuelles s’élevant à 4 500 euros. Un rendez-vous important pour les Tigres de Nancy, mais il serait regrettable que le club et ses 450 licenciés payent l’addition pour quelques quenelles effectuées dans un vestiaire en décembre avant que la polémique autour de Dieudonné prenne l'ampleur d'aujourd'hui. Une sanction financière qui pourrait être très lourde de conséquences pour le club alors qu’il venait de créer récemment une équipe féminine de football américain, la seule de l’Est de la France... 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV