septembre 20, 2019

Municipales 2014 : François Werner et les « Yakas »

Nancy- François Werner a lancé sa campagne dimanche midi à Villers-lès-Nancy...

Werner-villers
François Werner a lancé sa campagne dimanche midi. crédit photo ici c nancy fr

C'est à la ruche de Villers et sous le soleil que François Werner a lancé sa campagne dimanche midi. Devant une centaine de sympathisants, mais aussi sous les yeux de plusieurs personnalités politiques du Grand Nancy venues le soutenir comme André Rossinot, Laurent Hénart, Jean-François Husson ou encore Laurent Garcia, Didier Sartelet, Gérard Royer et Luc Binsinger respectivement maire de Laxou,Heillecourt, Pulnoy et Saint-Nicolas-de-Port. François Werner, 50 ans, marié et père de cinq enfants conduira une liste d'union UMP-UDI, mais pas seulement puisque la volonté est de l'ouvrir largement « un bon sens dans une ville comme Villers » précise le candidat. Si la liste n'est pas encore complète, c'est un choix délibéré « pour laisser une place à ceux qui se découvriraient une vocation tardivement », mais début janvier le programme et la liste seront présentés officiellement. 

Entouré de son équipe, François Werner a prononcé son premier discours de campagne dans lequel il a largement fustigé le bilan de son adversaire Pascal Jacquemin le maire actuel et leader de l'opposition du côté du viaduc Kennedy. Premier constat, Villers-lès-Nancy « en cinq ans a perdu 1300 habitants » ce qui fera perdre du poids à la commune au Grand Nancy avec 4 représentants au lieu de 5 aujourd'hui, mais cela se répercute aussi sur « toute une vie en commun qui s'appauvrit . » François Werner, qui promet une gestion rigoureuse, a dénoncé « 13 budgets depuis 2001...13 augmentations des taux des impôts locaux » des augmentations qui assomment les Villarois selon le candidat UDI qui s'est vanté d'avoir diminué de 6 % les impôts communaux à Nancy de 2001 à 2008 quand il y était adjoint aux finances. Puis François Werner a dénoncé la politique des « Yakas » du maire actuel accusé d'adresser des réponses toutes faites aux problèmes des Villarois « Les classes ferment ? Yaka aller manifester le 30 juin, les ressources baissent ? Yaka augmenter un peu les impôts tous les ans, le réseau de bus pose des difficultés ? Yaka faire signer des pétitions et on ira faire une manif. »

Un réseau de bus qui devrait animer largement les débats de ce côté de la communauté urbaine, Pascal Jacquemin ayant mené la fronde contre le nouveau réseau Stan et pourtant selon François Werner qui déclare disposer de preuves « c'est le maire de Villers qui a accepté la disparition du 126 » avant d'annoncer des propositions futures au Grand Nancy afin que la copie soit revue dans cette commune où visiblement tout le monde s'accorde à dire que le nouveau réseau Stan n'est pas convenable. Enfin François Werner veut favoriser les synergies dans une commune où la population est la plus âgée du Grand Nancy, mais qui compte également le plus haut niveau de diplômes, une commune qui serait également une belle prise pour la majorité communautaire actuelle...

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV