septembre 20, 2019

Grand Nancy : la course à la coupe Gordon Bennett en pleine préparation !

GRAND NANCY. À quatre jours du départ, les préparatifs de la 57e coupe Aéronotique Gordon Bennett s'intensifient, l'occasion de faire le point avec les organisateurs...

gordonbennett13
De gauche à droite Benoît Pelard, membre du Comité directeur de la FFA, gérant et propriétaire de l'hôtel Eclipse iniateur du choix de l'organisation de l'évènement en Lorraine , Serge Claude président de l'association organisatrice et Didier Sartelet, Maire de Heillecourt lors d'une conférence de presse aujourd'hui à Heillecourt crédit photo ici c nancy fr

La plus ancienne des compétitions aéronautiques au monde qui a vu le jour en 1906 aura lieu ce week-end dans le Grand Nancy sur le plus ancien aérodrome de France situé à Nancy-Tomblaine. Dix-huit équipages européens prendront part à la compétition et représenteront l'Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, les États-Unis, la Finlande, la Russie, la Suisse, la Grande-Bretagne, la France ou encore l'Italie qui était absente de la compétition depuis 84 ans ! Les organisateurs de la Gordon Bennett ont tenu à associer les 20 communes du Grand Nancy. Chaque ville sera ainsi la marraine de l’un des ballons en compétition, par exemple le « Marie Marvingt », piloté par Laurent Lajoye et Benoît Pelard, sera parrainé par Laxou et Heillecourt. 

Mise en place du site pour l'évènement

Sur le site « nous avons reçu les ingrédients essentiels » a tenu à confirmer Serge Claude, président de l'association au cours d'une ultime conférence de presse avant l'évènement. Ainsi ce sont ce lundi 32 tonnes de sable qui ont été livrées et serviront utilisés comme lest de « carburant » aux ballons à gaz afin de poursuivre leur vol le plus loin possible de Nancy, c'est aussi du matériel conséquent comme 3 kilomètres de barrières Vauban, 5 kilomètres de rubalise (rubans de plastique permettant de délimiter les espaces) ou encore la livraison par camion de 18 palettes de boissons pour la fameuse buvette de cet évènement qui se veut aussi populaire. Sur place, un chapiteau de 25 mètres sur 15 sera installé ainsi qu'une trentaine de chapiteaux annexes sans oublier la participation d'une centaine de bénévoles pour la tenue des parkings ou buvettes. La dernière ligne droite avant le départ interviendra véritablement lors de la préparation des ballons avec le remplissage des sacs de sable prévu samedi à 9 h, le gonflage des ballons en compétition débutera à 15 h et lorsque ceux-ci seront stabilisés ils seront placés sur un podium de décollage selon un ordre établi par un tirage au sort établi la veille lors de la soirée d'ouverture prévue vendredi 19 heures. Le départ de la Coupe Gordon Bennett accompagné des hymnes nationaux et du décollage se fera dans la soirée du samedi au dimanche à partir de 22 heures.

Le reste de la course dans les airs et les avancées des ballons pourront être suivies dans la salle de l'Espinette à Heillecourt « qui va jouer un rôle important » explique Didier Sartelet, Maire de Heillecourt, car il s'agira du centre stratégique des opérations « une sorte de PC » qui permettra de suivre l'évolution en direct de la course.

coupegordonbennett
La Coupe Gordon Bennett récompensera l'équipage qui aura parcouru la plus longue distance en ligne droite entre le début de la course et le point d'atterrissage crédit photo ici c nancy fr

Aventure sportive hors du commun, véritable défi humain et technique l'endurance, la résistance à la fatigue sont autant de qualités importantes pour réussir dans la compétition. Si la carte des pays de survol n'est pas encore définitive, les anciens pays de l'URSS, la Turquie et Malte resteront encore interdits de vols cette année... Ce qui ne semble pas un problème pour les participants, car cette année les vainqueurs devraient aller vers le Nord selon la direction des vents observés « si les positions sont bonnes... les vainqueurs devraient dépasser les 2500 kilomètres » fait remarquer le coordinateur principal Benoît Pelard qui prendra lui aussi le départ samedi lors de la compétition au côté de Laurent Lajoye. Le Nancéien pilote instructeur de montgolfière qui totalise près de 900 heures de vol rappelle que la compétition est rude et la difficulté de l'épreuve  « il faut se rendre compte quand on vole dans un ballon, on est dans 1m20 sur 60 cm pendant deux ou trois jours » « Ce n'est pas grand et nous ne sommes pas à l'abri du vent et de la pluie, la nuit il fait froid, dans la journée en plein soleil il fait chaud » témoigne Benoît Pélard qui explique que quelques années auparavant lors d'une autre compétition alors qu'il survolait " l'océan Atlantique, il faisait pas loin de 40 °C en plein soleil et 16 heures plus tard en traversant les Pyrénées il faisait -15 °C » les équipements sont donc nécessaires ainsi qu'une bonne forme physique.

En dehors de la compétition qui tiendra en haleine des milliers de spectateurs, l'évènement fera la part belle à la fête et aux enfants avec des démonstrations de voltige en planeur en passant par un spectacle de la compagnie de théâtre « En Verre et Contre Tout » qui rendra hommage à Marie Marvingt, le 24 et 25 août. Des expositions retraçant l'histoire des dirigeables seront également à découvrir, mais aussi des photographies aériennes par cerfs-volants et ballons solaires. Enfin, Jardins du Vent proposera des animations musicales et des vols de montgolfières seront proposés et visibles dès le vendredi soir puis samedi et dimanche.

La 57e Coupe Aéronautique Gordon Bennett à Nancy devrait accueillir entre 10 000 et 20 000 personnes selon les organisateurs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV