décembre 15, 2019

Déchetterie nouvelle génération à Vandoeuvre-lès-Nancy

GRAND NANCY. Fermée pendant près d'un an, la déchetterie de Vandoeuvre-lès-Nancy entièrement reconstruite a été inaugurée en grande pompe ce lundi. Sa structure plus respectueuse de l'environnement s'inscrit dans une politique de développement durable et permettra de toutes nouvelles fonctionnalités aux particuliers du Grand Nancy.

dechetterievandoeuvre2

Toiture végétalisée, cuve de récupération d'eau pour nettoyer et arroser les espaces verts, éclairage basse consommation, panneaux photovoltaïques, la déchetterie de Vandoeuvre-lès-Nancy située à l'angle de la rue de Crévic et de rue de Heillecourt a fait l'objet d'une profonde transformation. Deuxième déchetterie plus fréquentée du Grand Nancy, l'équipement était devenu trop exigu et obsolète au fil des années, « l'accès était devenu complexe » fait remarquer Jean-François Husson délégué au Grand Nancy à l'écologie urbaine et au développement durable qui précise que cette dernière ne répondait plus aux exigences actuelles du tri et ceci par un manque de benne. Le lieu était également devenu une source de nuisance sonore pour les riverains avec le bruit de la chute des matériaux dans les bennes.

250 M2 de panneaux photovoltaiques pour 32 000 KW heure de production annuelle sur le site

La transformation a permis au sein de l'établissement un accès plus facile avec une simplification des flux de circulation au sein de la déchetterie. Une entrée et une sortie différenciées équipées de barrières automatiques ont été mises en place comme une zone tampon permettant de recevoir 7 à 8 véhicules. L'établissement est équipé d'un dispositif permettant aux usagers de connaitre leur nombre de passages grâce à leur badge. De nombreuses améliorations ont également été apportées au niveau du traitement du bruit dans, mais aussi aux abords de la déchetterie, les riverains subissaient une pollution sonore relativement importante liée à la circulation de l'A330 et au sein de la déchetterie le bruit de la chute des matériaux dans les bennes venait amplifier le problème. La CUGN a réussi avec l'accord de l'État à réduire la vitesse à 90km sur l'autoroute pour un bruit lié à la circulation aujourd'hui plus faible. En parallèle, le travail d'un bureau d'étude vandopérien sur le site a permis de mettre en place des couvertures acoustiques au-dessus des bennes ainsi qu'un écran antibruit en périphérie constitué d'un mur en gabion. Sur le dispositif antibruit, « on gagne environ 10 décibels », assure Jean François Husson qui précise que les mesures de contrôles effectuées montrent que ces données place la déchetterie sous les normes classiques de pollution sonore. 

La capacité d'accueil en déchets a été augmentée et de nouveaux déchets sont à présent collectés : les déchets d'équipements électriques ou électroniques, le polystyrène, les déchets ménagers spéciaux, les pneus, les néons et ampoules à économies d'énergie, les piles et batteries, les huiles végétales et de fritures sans oublier les déchets de cartons pour lesquels les usagers retrouveront au sein de la déchetterie un compacteur pour réduire le volume des produits.

dechetterievandoeuvre1

Sabine François Directrice de l'ADEME, André ROSSINOT, Président de la Communauté urbaine du Grand Nancy, Maire de Nancy, Stéphane Hablot, Maire de Vandoeuvre-lès-Nancy et Jean-François HUSSON, Vice-président du Grand Nancy délégué à l’écologie urbaine et au développement durable. Crédit photo CS ici-c-nancy.fr

L'intégration du site dans son environnement a été particulièrement bien soignée avec l'aménagement d'espaces verts de voirie et d'intérieurs, de toitures végétalisées, d'arbres d'alignement et de massifs boisés. Le coût de l'opération est chiffré à 1 500 000 € et a été subventionné par d'ADEME à hauteur de 200 000 €.  Un résultat à la hauteur des attentes dont « l'objectif sera d'offrir le meilleur niveau de service et de faire en sorte que les politiques d'écologies urbaines d'environnement et de développement durable donnent la meilleure satisfaction aux grands Nancéiens » a déclaré Jean-François Husson.

La directrice de l'ADEME, Sabine François reconnait que depuis quelques années, l'économie circulaire est importante « on voit apparaitre une typologie de produits beaucoup plus variée, des sous-produits récupérés en déchetterie », affirmant la nécessité pour l'ADEME « d'agrandir et de moderniser ces déchetteries qui accueillent de plus en plus de tonnages chaque année, mais aussi beaucoup plus de public » c'est à ce titre là que l'ADEME aide les collectivités pour apporter un petit appui financier. La directrice a félicité la mise en place de l'action du Cnidep menée par les élus du Grand Nancy pour sensibiliser les professionnels et les artisans à contribuer à l'évolution des mentalités et des consciences « nous avons besoin de ce type d'actions pour valoriser les déchets tout en agissant en terme de prévention », a-t-elle précisé .

André Rossinot quant à lui s'est réjoui en tant que président de la CUGN pour « le travail exceptionnel effectué » et pour le cofinancement du Cnidep avec la chambre des métiers de Meurthe-et-Moselle « ici nous sommes dans une démarche communautaire, le traitement des déchets, la ville européenne durable... c'est écolo, c'est sympa, c'est propre, c'est social c'est en fait la ville européenne durable dont on rêve » a conclu le président de la Communauté urbaine du Grand Nancy.

Déchetterie de Vandoeuvre-lès-Nancy, ouverture 7j/7 de 9h à 12h et de 13h30 à 19h30 (fermeture à 17h30 du 1/11 au 01/03 pour la période hivernale).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
12
13
14
15
16
19
20
21
24
25
26
27
28
29
30

Ici-c-Nancy TV