novembre 17, 2019

André Rossinot : « Les collectivités locales, boucs émissaires du Gouvernement »

NANCY. Suite à l'annonce du gouvernement de ce mardi, les dotations aux collectivités locales vont baisser de 1,5 milliard en 2014 comme en 2015. Cette décision a provoqué un tollé parmi de nombreux élus qui redoutent une chute des investissements. A Nancy, André Rossinot, Secrétaire Général de l’Association des Maires de France, de l’Association des Maires des Grandes Villes, de Maire de Nancy et de Président de la Communauté urbaine du Grand Nancy, s’insurge « contre ces méthodes et ce diktat » et « appelle tous les élus locaux à résister » . 

rossinotcongres
Image d'archive . crédit ici-c-nancy.fr

 

Le gouvernement a annoncé, ce mardi 12 février au Comité des finances locales (CFL), qu'il baisserait de trois milliards d'euros les dotations aux collectivités locales, soit deux fois plus que prévu dans le but de financer en partie le Crédit d'impôt compétitivité accordé aux entreprises. La baisse de leurs dotations d'Etat devrait se faire en deux temps à hauteur de 1,5 milliard en 2014, puis à nouveau 1,5 milliard en 2015 une perte en cumulé de 4,5 milliards de dotations.

Une annonce pressentie ces derniers jours et qui passe très mal dans les collectivités, à Nancy, André Rossinot s'est exprimé et a fustigé à travers un communiqué de presse diffusé en fin de matinée une décision prise « sans plus d’égard pour des acteurs de l’économie et de la vie de nos territoires de premier plan » qui relève  « non seulement d’une provocation mais bien plus encore d’un coup de couteau dans le dos des collectivités locales alors même que le candidat François HOLLANDE annonçait dans son programme de campagne, avec la proposition 54, promettre de conclure un pacte de confiance et de solidarité garantissant le niveau des dotations à leur niveau actuel ». 

La baisse des dotations devrait être difficile à assumer pour les collectivités poursuit le Maire de Nancy « Avec cette décision unilatérale, sans aucune concertation préalable, les collectivités locales se retrouvent prises en étau entre une baisse inouïe de leurs recettes et une augmentation de leurs dépenses imposées par l’Etat : réforme des rythmes scolaires, hausse des cotisations retraite patronales, co-financement des politiques nationales, relèvement des taux de TVA, … Le Gouvernement promet donc aux acteurs locaux et aux Français, dont ils ont le soin, des lendemains qui déchantent avec un risque de recul sur la qualité des services à la population et sur le montant de l’investissement porteur d’emplois dans le bâtiment et les travaux publics » .

 Pour finir André Rossinot en sa qualité de Secrétaire Général de l’Association des Maires de France, de l’Association des Maires des Grandes Villes, de Maire de Nancy et de Président de la Communauté urbaine du Grand Nancy s'est insurgé « contre ces méthodes et ce diktat » et « appelle tous les élus locaux à résister »

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV