octobre 15, 2019

Cerville se rapproche du Grand Nancy

CUGN- La commune de Cerville a fait l'objet d'une délibération très discutée lors du conseil communautaire du Grand Nancy qui s'est déroulé vendredi...

cerville-panneau
Photo d'illustration. Crédit photo ICI-C-NANCY.FR
 

 Cerville, petite bourgade de 584 habitants située à quatre kilomètres de Pulnoy et donc de la communauté urbaine du Grand Nancy a fait l'objet vendredi après-midi d'une délibération passionnée lors du conseil communautaire du Grand Nancy qui s'est déroulé vendredi après-midi. Pourtant l'objet de la délibération soumis aux votes des élus n'allait pas provoquer de grands bouleversements puisqu’ il était juste question d'engager des études approfondies sur l'adhésion de la commune au Grand Nancy.

Henri Bégorre, maire de Maxéville et rapporteur de la délibération annonçait la couleur " Cerville s'est retrouvé dans le Grand Couronné sans sa volonté " en effet en 2002 lors d'une consultation les cervillois s'étaient partagés entre les pro-communauté du Sel et du Vermois et les pro-Grand Nancy, mais finalement la commune avait été envoyée au Grand Couronné ! Aujourd'hui le maire de la commune Gisèle Fromaget, parti radical,  et son équipe municipale désirent rejoindre la communauté urbaine présidée par André Rossinot, mais un collectif d'habitants refuse coûte que coûte cette direction plaçant en tête de gondoles des arguments, la hausse d'impôts que cela engendrerait. Henri Bégorre a d'abord expliqué la démarche " Cerville demande son adhésion au Grand Nancy par rapport à la vie de ses habitants tournée vers notre communauté urbaine " 70 % des cervillois travaillent dans le Grand Nancy alors que 90 % se rendent dans le Grand Nancy et que les enfants sont scolarisés dans les établissements scolaires de Pulnoy et ce jusqu'au collège. Le maire de Maxéville déclarait également prendre note de la contestation et de la pétition qui circule dans le village qui aurait recueilli 250 signatures " c'est une question de principe, il faut toujours écouter l'opposition et écouter les arguments à étudier et à prendre en compte " et d'annoncer une expertise financière et fiscale si un avis de principe positif était validé.

 cerville-bachecugn
Quelques banderoles fleurissent dans la commune de Cerville. Crédit photo ICI-C-NANCY.FR

L'opposition demande un référendum

Mais l'opposition ne l'entendait pas de cette oreille, Chaynesse KHIROUNI, députée PS, débutait le bal des contestations accusant  " le bulldozer nancéien de vouloir passer en force, nous ne sommes pas dans un jeu comme le Risk ou le Monopoly " et de demander l'organisation d'un référendum local afin de connaître précisément la position des citoyens de cette commune, requête reprise par Pascal Jacquemin, président du groupe de Gauche. Gérard Royer, maire UMP de Pulnoy et voisin de Cerville rappelle de son côté " le droit au respect de cette commune, je ne comprends pas que l'on puisse défendre un mariage forcé, ça vaut bien mieux qu'un débat politicien ", puis ce fut au tour de Jean-François Husson de monter au front et de demander à ses collègues élus de  " respecter le conseil municipal de Cerville, ne faîtes pas un mauvais procès politique cela se retourne toujours contre celui qui tient l'arme.." Cette tirade inspira Pascal Jacquemin qui n'hésitait pas à qualifier Gérard Royer et Jean-François Husson " d'hommes de main du président" avant d'insister que cette adhésion de Cerville au Grand Nancy se ferait " contre le gré des habitants " et de demander que la délibération fasse l'objet d'un vote à bulletin secret ce qui sera accepté par André Rossinot. Serge Bouly, maire DVD de Laneuveville-Devant-Nancy, tenait à rappeler que la délibération " consiste à aller plus loin dans la réflexion " et donc qu'il n'était pas question d'aborder l'adhésion ou non de la commune de Cerville au Grand Nancy. De son côté Patrick Hatzig (PC) allait faire réagir l'audience en demandant " de faire en sorte de ne pas mettre les gens les uns contre les autres, les citoyens rejettent l'adhésion au Grand Nancy, il ne faut pas voter contre l'opinion publique, cela favorise le vote d'extrême droite" réactions vives dans la salle de conseil et assimilations extrême gauche-extrême droite qui mettra en colère l'élu communiste. Alors qu'il avait annoncé sa candidature à la mairie de Nancy le matin même, Mathieu Klein (PS) entrait en scène en posant la question qui fâche " et si le maire de Cerville était socialiste est-ce que le débat se poserait ? " vite balayée par le peut-être futur adversaire André Rossinot " l'équipe municipale de Cerville est composée de membres de sensibilités politiques différentes " tandis que Henri Bégorre tenait à souligner qu'aujourd'hui " personne ne peut dire que les habitants de Cerville sont contre " En attendant le conseil communautaire votait sans surprise cette délibération avec 55 oui (sur 78 votes exprimés), Cerville est toujours en course pour intégrer la communauté Urbaine du Grand Nancy, à suivre au prochain épisode...

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 29 septembre 2012 12:04

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV