novembre 12, 2019

Grand Nancy. Le Réseau Stan passe à l'heure des ajustements

TRANSPORT. Allongement des temps de parcours sur la ligne circulaire Corol, renfort par le biais de nouvelles courses, nouveaux terminus... Le Réseau Stan accélère le pas sur ses ajustements. 

La métropole du Grand Nancy avait mis en garde Kéolis le 19 septembre dernier sur les nombreux dysfonctionnements sur le réseau Stan obligeant Kéolis à revoir "sans délai" sa copie. Une grève très suivie étalée sur trois journées fin septembre avait enfoncé le clou en paralysant l’ensemble du réseau Stan. Le délégataire avait pris acte de la grogne générale dont celle des usagers et depuis septembre dernier multiplait les pistes d’amélioration à coups d’enquêtes clients, réunions avec les personnels et plan d’embauche pour recruter 30 nouveaux conducteurs. En ce début novembre, Kéolis avait de nouveau convoqué les médias nancéiens pour établir un nouveau point de la situation.

À savoir, la mise en place d'ajustements visant à améliorer la fiabilité du service. Selon Kéolis, ces modifications ont entraîné une amélioration concrète du service. Au quotidien, ce sont 15 courses sur les 2000 quotidiennes effectuées sur le réseau Stan qui ne sont pas assurées soit 0,7 %. Un taux « très largement en dessous de ce que nous avions au mois d’octobre » a commenté Xavier Lemarié Directeur de Keolis Grand Nancy lors de cette conférence de presse. Autres actions qui semblent avoir porté leurs fruits, les récentes embauches de conducteurs permettant de pallier les absences du personnel et d'assurer les services avec d'avantage de régularité. Enfin, la remise en service des lignes régulières sur la ligne de Transport à la Demande (TAD) a eu pour conséquence d’augmenter le nombre de validations. 

Un allongement du temps de parcours de la ligne Corol

La ligne circulaire Corol Vélodrome - Jarville - Nancy Gare - Champ-le-Boeuf- Provinces - Vélodrome) faisant le lien entre les communes autour de Nancy avec une fréquence toutes les 20 min de 6 h à 20 h 30 cristallisait le plus de réclamations. « Compte tenu d’un certain nombre d’aléas de circulation, c’est une ligne sur laquelle nous avons enregistré beaucoup de retard, les clients ont été désorientés » affirme l'exploitant qui a travaillé sur les temps de parcours pour fiabiliser les horaires. Sur cette ligne, des départs supplémentaires ont été ajoutés très tôt le matin avec trois courses supplémentaires à partir de 5 heures 30 de manière à « étoffer l’offre et améliorer la régularité de la ligne ». Le temps de parcours jugé très long a été corrigé afin d’absorber les aléas et coller à la réalité des horaires. 

Des ajustements sur les autres lignes...

En octobre, Kéolis a également effectué une série d’ajustements sur les lignes T2, T3 et T4. Sur la Ligne Tempo 2, la fréquence a été corrigée à 20 minutes (contre 30 min) de 9 h à 13 h le dimanche et une fréquence de 15 minutes (au lieu de 20 min) le dimanche de 13 h à 16 h. Sur les Tempo 3 et 4 à compter du 14 octobre, une fréquence de 10 minutes dès 6 h 30 au lieu de 7 h du lundi au vendredi. 

D’autres lignes font également l’objet de changements depuis le 4 novembre. C'est le cas des lignes scolaires 13 et 20 concernées par des modifications d’horaires (voir encadré ci-dessous) ou encore de la ligne 17 change de terminus à savoir Ludres Marvingt (au lieu de Ludres).

Ajustements du 4 novembre :
> Ligne COROL : en période semaine (renforts le matin et le soir)
> Ligne 10 : nouveaux horaires et desserte du dimanche
> Ligne 13 : adaptations aux horaires du collège R. Nicklès et horaires spécifiques pour petites vacances scolaires
> Ligne 17 : terminus à Ludres Marvingt (au lieu de Ludres)
> Ligne 20 : départ d'Art-sur-Meurthe de 17h45 décalé à 17h50 en semaine scolaire
> Ligne 23 : nouveaux horaires
> Ligne 24 : nouveaux horaires et desserte du dimanche
> Ligne 30 : décalage du départ de Villers Campus Sciences de 15h11 à 15h20 en semaine scolaire

Et d’autres changements sont déjà programmés dès lundi prochain comme sur la ligne 15 lundi avec des renforts en heure de pointe et un terminus déplacé à la gare au niveau de la place de la République au lieu de la place Carnot. 

Une phase de « stabilisation » marquée par le spectre des grèves

« Nous sommes aujourd’hui dans une phase de stabilisation par rapport aux évènements survenus au début de rentrée scolaire, nous parvenons à mieux réaliser les services demandés ce qui va avoir un effet positif sur le regard qu’on nos clients sur le service » a conclu Xavier Lemarié.  Pour autant, Kéolis reste prudent sur l’ensemble de ses ajustements mis en place ou à venir. « Nous avons fait l’objet de grèves assez suives et nous sommes prudents dans notre travail afin de recueillir les différents avis avant de lancer ».

Car la menace d’un mouvement social reste réelle, le syndicat FO a appelé à une grève des salariés tous les samedis jusqu’au samedi 25 janvier et la CGT un appel à la grève tous les jours jusqu’au 12 janvier. Des préavis longs qui pourraient engendrer des perturbations notamment sur les célébrations des fêtes de fin d'année. En la matière, Kéolis enchaine les réunions et affirme sa volonté d’avancer sur le sujet. 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV