Log in

Exercice Plan ORSEC : mouvement de panique au stade Marcel Picot, nombreuses victimes

Plus de 200 personnes ont été mobilisées dans le cadre d'un esercice de sécurité civile ORSEC - photo ici-c-nancy.fr Plus de 200 personnes ont été mobilisées dans le cadre d'un esercice de sécurité civile ORSEC - photo ici-c-nancy.fr
Un mouvement de panique survenu mercredi 16 mai au stade Marcel Picot à Tomblaine, une cinquantaine de victimes en détresse à secourir... Il s'agissait d'un scénario catastrophe fictif inscrit dans le cadre d'un exercice de sécurité civile bien réel...

Un exercice de secours grandeur nature était organisé ce mercredi dès 18 heures au stade Marcel Picot à Tomblaine pour tester le plan ORSEC nombreuses victimes. Le thème retenu était celui d’un mouvement de panique lors d’un match de football au Stade Marcel Picot.

Un exercice d’envergure, visant plusieurs objectifs selon Morgan Tanguy, directeur du cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle. Notamment à préparer les personnels, les sapeurs-pompiers, le SAMU, les forces de l’ordre et le club de l’ASNL à la gestion d’un événement impliquant de nombreuses victimes. Mais aussi, à tester la coordination inter-services (SDIS – SAMU) ainsi qu'avec l’association agréée de sécurité civile en charge du Dispositif Prévisionnel de Secours. Autres actions visées, l'utilisation du Système d’Information NUmérique Standardisé (SINUS) ou celle d'entraîner les étudiants en formation « médecine de catastrophe ».

Une organisation rigoureuse

Gestion du temps, coordination des services, prises de décisions pour dénombrer dans un premier temps les victimes et leur assurer une prise en charge ainsi qu'une évacuation efficace autant de points pris en compte par de nombreux observateurs en gilets d'identification violet dont la tâche était de contrôler l'efficacité des services.

Allongées sur le sol, assises, conscientes ou pas, les victimes dont certaines présentaient des blessures plus vraies que nature (ecchymoses, plaies ouvertes avec du faux sang) étaient prises en charge une à une et identifiées grâce à la pose d'un bracelet présentant un code barres alphanumérique. Elles étaient ensuite évacuées selon leur état de gravité en vue de leur transport et hospitalisation potentielle.

Près de 240 personnes ont été mobilisées pour participer à la réalisation de cet exercice. Dans le détail : 78 personnels du SDIS ; 80 personnels (dont 50 stagiaires "médecine de catastrophe" du SAMU ; 60 personnels de l’ASNL (direction du club, 34 agents de sécurité et 23 agents d'accueil) ; 20 personnes issues des associations agréées de sécurité civile) et des membres de la préfecture. 

Retour en Images sur l'exercice de sécurité civile au stade Marcel Picot

Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice Plan ORSEC : mouvement de panique au stade Marcel Picot, 50 victimes
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot
Exercice de sécurité civile ORSEC nombreuses victimes au stade Marcel Picot