Log in

Vidéo. Grand Nancy : donnez votre avis sur le renouvellement de la Ligne 1

  • Écrit par C.G
  • Publié dans Grand Nancy
Nancy- Depuis le 27 novembre et jusqu'au 27 janvier prochain, les citoyens sont invités à donner leur avis sur le renouvellement de la Ligne 1 du réseau Stan.

Concertation

Inaugurée en 2000, la Ligne 1 du réseau Stan ne peut perdurer au-delà de 2022 du fait de son tramway sur pneu qui a causé de trop nombreux soucis et dont les coûts de maintenance seraient trop élevés. Il faut donc changer de matériel et par la même occasion revoir le tracé de cette ligne 1 la plus fréquentée de la Métropole et qui traverse l'agglomération d'ouest en est de Vandoeuvre à Essey lès Nancy. Qualifié par André Rossinot « du projet majeur » de son mandat actuel de président de la Métropole, le renouvellement de la Ligne 1 ne concerne pas uniquement les habitants du Grand Nancy, mais aussi tout simplement le sud de la Meurthe-et-Moselle  ainsi tous les jours 80 000 personnes rejoignent le Grand Nancy chaque jour. La future ligne 1 devra donc répondre à ce défi de favoriser les déplacements dans et autour de la Métropole avec une coordination des différents modes de déplacements.

Sans doute refroidie par les péripéties de la Ligne 1 et de son Tramway Bombardier sur pneu, la Métropole du Grand Nancy a décidé d'inviter les citoyens à s'exprimer sur le renouvellement et l'extension de la Ligne 1. Selon Christophe Choserot, Vice-président du Grand Nancy délégué aux études sur le renouvellement de la Ligne 1, la concertation reposera sur « un projet de base avec une extension à l'est jusqu'aux casernes Kleber à Essey lès Nancy et le rond point Jeanne d'Arc à Vandoeuvre-lès-Nancy à l'ouest. » La concertation offrira la possibilité de s'exprimer sur le choix du matériel (bus à haut niveau de service ou tramway sur rails ?), sur les différentes possibilités de desservir le plateau de Brabois ou encore les possibilités d'extension du tracé.

=> Le projet de base présenté par Christophe Choserot 

La concertation publique durera deux mois et sera alimentée par des réunions publiques, des ateliers participatifs ou encore des présentations sur une camionnette « façon Stand-up » selon Christophe Choserot. Pour recueillir un maximum d'avis, une plate-forme numérique a été créée (www.avenirligne1.jenparle.net) et des registres seront disposés dans les mairies du Grand Nancy et au siège de la Métropole. Le Grand Nancy a souhaité que cette concertation soit la plus efficace possible et a donc demandé à la Commission Nationale du Débat Public de nommer un garant en la personne de Régis Guyot qui se doit d'être « indépendant et neutre ». Le rôle de ce dernier est de veiller sur la conduite de la concertation « afin que celle-ci soit complète et ouverte à tous », mais en aucun cas « je ne pourrai m'exprimer sur le fond du dossier » précise Régis Guyot qui produira publiquement un bilan de la concertation trente jours après la clôture de celle-ci.

=> Le rôle de garant présenté par Régis Guyot