Log in

Grand Nancy. Des travaux de restructuration pour rendre plus attractif le Parc de Montaigu

GRAND NANCY. Afin de mieux valoriser le patrimoine du parc de Montaigu, la Métropole du Grand Nancy a entrepris d'importants travaux sur le site. Parmi ces chantiers, la restructuration du miroir d'eau et l'aménagement de sa promenade inspirés des plans historiques du site...
ChateauMontaiguBassin2
Le miroir d'eau au Parc de Montaigu - cp ici c nancy fr

Patrimoine parfois méconnu du Grand Nancy, le Parc de Montaigu entame une série de travaux pour booster son attractivité et retrouver sa splendeur d’antan. Situé à la fois sur les communes de Jarville-la-Malgrange et Laneuveville-devant-Nancy, le parc s’étend sur une surface de 14 hectares et abrite notamment le château de Montaigu, classé monument historique, demeure d’Édouard Salin (léguée au Musée Lorrain), une clairière d’arbres centenaires, une chapelle, un miroir d’eau et un verger.

Depuis quelques années, un comité de pilotage encadré par Didier Sartelet, Vice-président du Grand Nancy délégué à l’environnement et à l’écologie urbaine permet de dresser un bilan annuel des opérations menées sur le site et d’aborder les projets à venir. Dans le but de valoriser « ce riche patrimoine », la Métropole a entrepris de vastes travaux de restructuration.

41 arbres abattus et 47 replantés pour la promenade du « miroir d’eau »

Pour cette mise en valeur du parc de Montaigu, l’opération la plus lourde concernera le miroir d’eau, le plan d'eau situé à proximité du château et de la chapelle dont les travaux sont fixés début 2018. Actuellement encerclé de grillages, le bassin, déjà vidé et libéré au mois d'avril 2017, de ses pensionnaires à écailles (essentiellement des poissons et des tortues de Floride, les seconds partis rejoindre le Parc Sainte-Croix en Moselle) devrait à nouveau être vidangé pour les besoins du chantier.

Selon les plans dévoilés, autour du miroir d'eau, une nouvelle promenade arborée verra le jour en 2018. Pour cela, 41 arbres vieillissants et « en mauvais état sanitaire » seront bientôt abattus par les services de la métropole pour être substitués par 47 nouveaux arbres. « Les nouveaux arbres vont être replantés d’après le tracé historique en conservant les proportions du jardin à la française », souligne Romain Durcik, directeur des espaces verts.

Concernant le choix de l’essence de ces nouveaux arbres, elle n’a pas encore été établie, mais il pourrait s’agir de chênes, d’ormes, de charmes ou d'érables et non plus de marronniers. La reconstitution du miroir d’eau s’élève à 150 000 €. Une partie importante de l'enveloppe allouée concernera le fonctionnement hydraulique du bassin complètement détruit avec les années. 

Réaffirmer la présence du métal

Le projet qui devrait s'étendre sur une décennie vise également à réaffirmer la présence du métal dans ses futurs aménagements (signalétique...) en écho avec le Musée du Fer situé à proximité. Pour rendre plus attractif le domaine de Montaigu, cette thématique pourrait aussi être renforcée à travers la création de parcours ludiques sur le fer dédiés aux jeunes enfants.

EN IMAGES. 

HurpeauBouly
En photo - Jean-Pierre Hurpeau, Maire de Jarville-la-Malgrange, Serge BOULY, maire de Laneuveville-devant-Nancy et Didier Sartelet, Vice-président du Grand Nancy délégué à l'environnement et à l'écologie urbaine. cp ici c nancy
ChateauMontaiguChateauMontaiguBassin1