octobre 15, 2019

Spécial législatives 2017 : cinq questions à Pierre-Nicolas Nups (comités Jeanne)

Législatives 2017- A quelques jours du premier tour des élections législatives, nous avons posé cinq questions communes aux candidats de la première et deuxième circonscription de Meurthe-et-Moselle. Nous poursuivons avec Pierre-Nicolas NUPS, candidat Comités Jeanne dans la 1ère circonscription de Meurthe-et-Moselle (Nancy-Est, Nancy-Nord, Nancy-Sud, Malzéville, Saint-Max, Seichamps).

Nups

Présentation

Je m’appelle Pierre-Nicolas NUPS, j’ai 25 ans. Je suis né et je réside à Nancy, même si je passe beaucoup de temps en ile de France. Je suis entrepreneur et juriste de formation. Politiquement, je représente le mouvement de Jean-Marie Le Pen qui est le Front National canal historique. Je suis candidat à la succession de Madame Chaynesse Khirouni.

Sur le plan national, quelles sont les idées que vous comptez défendre?

Mon projet consiste à faire en sorte que les français redeviennent maitres chez eux dans un pays libre, souverain et restauré. Mon programme se résume en une phrase : « la France aux Français, pour que la France redevienne la France ».

La France aux Français, ce n’est pas un slogan raciste, mais il est malheureusement toujours d’actualité. Il signifie que notre finance, nos pouvoirs publics, nos médias et notre système d’éducation doivent être détenus par des Français authentiques, serviteurs exclusifs de la Patrie, et non de Washington, Bruxelles et Jérusalem.

Pour que la France redevienne la France, je développerai l’effort collectif sur quatre piliers fondamentaux qui constituent le cœur de mon programme politique : l’Identité, la Sécurité, la Justice sociale et la Défense des libertés publiques. Vous trouverez le détail de chaque point sur mon site internet : pnnups.fr, rubrique « mon projet ».

Quel est votre programme pour votre circonscription ?

Un député est élu pour la nation toute entière. Mon programme s’applique à la France, et donc, à la circonscription.

Mais d’après les retours du terrain, je sais qu’il y a de sérieux problèmes à Nancy dans le domaine de la Justice et notamment avec la prostitution que l’on a du mal à encadrer. Cette dernière prolifère dans certains quartiers de la ville et les riverains sont excédés.

Pour régler ces problèmes, je propose, comme pour le reste du territoire national : la dissolution du Syndicat de la magistrature avec la réintroduction du crime de forfaiture dans l’ordonnancement juridique. Ça, c’est pour le premier cas de figure. Je tiens le Syndicat de la magistrature pour l’entier et unique responsable de la décadence juridique de notre pays, en particulier à Nancy. Pour le deuxième cas, je propose l’interdiction du racolage sur la voie publique et la réouverture des bordels.

S’agissant du dossier de l’A31 bis, comme je l’ai déclaré à Radio Déclic la semaine dernière, je suis le seul candidat à être favorable à sa construction.

Premièrement, parce que je considère qu’elle permettra de désengorger les routes des poids lourds étrangers à qui nous imposeront une voie et à qui nous interdirons l’autre. Deuxièmement, parce que j’appartiens à une famille de pensée qui considère qu’en cas de chômage, il vaut mieux prendre les individus, leur faire creuser un trou et le reboucher immédiatement que de les laisser inactifs. C’est comme cela que l’on crée de l’activité, de la croissance et donc de l’emploi. Enfin, je connais un chancelier qui a résorbé la dette publique et le chômage en construisant des autoroutes.

Quelles sont vos propositions pour la moralisation de la vie politique ?

Pour commencer, il va falloir diviser au moins par 3 le montant de toutes les indemnités parlementaires. Je n’ai pas besoin de faire de la politique pour m’assurer la pitance et le gîte.

Si Dieu le veut, et si les électeurs le veulent, je deviendrai député dans 2 semaines. Et lorsque je serai député, je reverserai la totalité de mes indemnités parlementaires, jusqu’au dernier centime, à des associations qui œuvrent pour le bien commun. J’ai la faiblesse de croire que je suis un candidat qui dérange ostensiblement ce système corrompu, affairiste et maçon qui vénère Mammon. Je ne suis pas de cette race d’hommes là.

Quel est votre regard sur les premiers pas d’Emmanuel Macron et de son Premier ministre Edouard Philippe ?

Emmanuel Macron est un Président crédible. Il était de toute façon très difficile de faire pire que l’ancien qui trébuchait dans tous les tapis, qui pose ses mains sur la Reine d’Angleterre, et qui n’a jamais su nouer sa cravate. Lorsque le Président remonte les Champs Elysées après son élection, c’est sur un véhicule militaire. Il faut reconnaître que pour le moment, il présente correctement et je suis plutôt attaché à ce paramètre.

Dans son programme présidentiel, il a promis de supprimer le RSI et d’instaurer la proportionnelle. Je suis absolument pour et je veillerai à ce qu’il respecte ses engagements. Quant à Edouard Philippe, j’ai un avis très précis sur le personnage, mais je m’abstiendrai de le formuler ou je vais encore me retrouver en correctionnelle.

Les 6 circonscriptions de Meurthe-et-Moselle regroupent les cantons suivants... Nancy-Est, Nancy-Nord, Nancy-Sud, Malzéville, Saint-Max, Seichamps (1re circonscription) ; Jarville-la-Malgrange, Laxou, Nancy-Ouest, Vandœuvre-lès-Nancy-Est, Vandœuvre-lès-Nancy-Ouest (2E circonscription) ; Audun-le-Roman, Briey, Herserange, Longuyon, Longwy, Mont-Saint-Martin, Villerupt (3e circonscription) ; Arracourt, Baccarat, Badonviller, Bayon, Blâmont, Cirey-sur-Vezouze, Gerbéviller, Lunéville-Nord, Lunéville-Sud, Saint-Nicolas-de-Port, Tomblaine (4e circonscription) ; Colombey-les-Belles, Domèvre-en-Haye, Haroué, Neuves-Maisons, Thiaucourt-Regniéville (sauf communes d'Arnaville, Bayonville-sur-Mad et Vandelainville), Toul-Nord, Toul-Sud, Vézelise (5e circonscription) ; Chambley-Bussières, Conflans-en-Jarnisy, Dieulouard, Homécourt, Nomeny, Pompey, Pont-à-Mousson, communes d'Arnaville, Bayonville-sur-Mad, Vandelainville (issues du canton de Thiaucourt-Regniéville) (6e circonscription)

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV