Log in

Législatives 2017 : Laurent Garcia investi par La République en Marche ?

  • Écrit par C.G
  • Publié dans Grand Nancy
Nancy- Laurent Garcia, candidat aux législatives dans la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle, a inauguré vendredi soir sa permanence de campagne, l'occasion pour présenter sa suppléante et d'annoncer des discussions avec La République En Marche.

LaurentGARCIAetPascaleCESAR

Après avoir lancé sa campagne le 28 mars dernier à Heillecourt, Laurent Garcia a inauguré vendredi soir, devant près de 200 personnes, sa permanence de campagne située avenue de Boufflers à Nancy. Un positionnement stratégique selon le candidat « la permanence est située au coeur de Nancy-Ouest, elle va être le lieu de rassemblement des gens qui me donnent un coup de main pour faire du tractage ou organiser l'occupation territoriale sur la circonscription. » A un mois du premier tour, le maire de Laxou entend ainsi occuper le territoire « nous allons organiser un temps fort important à Vandoeuvre dans une dizaine de jours, mais aussi des événements importants sur toutes les villes de la circonscription. »

Laurent Garcia a profité de cette inauguration de permanence pour présenter sa suppléante en la personne de Pascale César, adjointe au maire de Heillecourt Didier Sartelet, déléguée aux affaires scolaires « un choix qui n'est pas neutre, ma coordinatrice de campagne est également mon adjointe aux affaires scolaires à Laxou, le triptyque éducation-formation-emploi sera un des axes fort de notre campagne avec la sécurité, le développement durable mais aussi la défense de la pérennité du bloc communal et une attention particulière à la fiscalité  » précise le candidat sans étiquette qui pourrait ne pas le rester longtemps... 

En effet, alors que La République en Marche n'a encore pas désigné de candidat sur la deuxième circonscription, Laurent Garcia a révélé des discussions avec le mouvement d'Emmanuel Macron « ça fait plusieurs mois que l'on discute avec le mouvement En Marche, si les discussions en cours aboutissent, je suis prêt à prendre cette étiquette. » Un choix validé par Claude Gaillard, le parrain politique qui a donné « son aval aux discussions actuelles. » Laurent Garcia dit attendre sereinement la décision de la République en Marche, mais cela ne changera rien à sa détermination « même si je ne suis pas investi, je continuerai, je crois surtout à l'implantation locale des candidats qui ont fait leurs preuves, ceux qui connaissance du terrain, avec ma suppléante nous avons une assise territoriale incontestable. » Mais face à Hervé Féron et Valérie Debord, le mouvement du président élu pourrait donner un coup de pouce non négligeable au maire de Laxou...