novembre 20, 2019

Législatives 2017 : Mostafa Fourar confirmé par Jean-François Lamour

Nancy- Président de la commission nationale d'investiture LR, Jean-François Lamour était en Meurthe-et-Moselle ce jeudi pour présenter les candidats investis dans le département.
mostfa-lamour
crédit photo Facebook

C'était attendu et entendu, mais c'est désormais officiel, Mostafa Fourar sera bien le candidat investi par les Républicains et l'UDI dans la première circonscription de Meurthe-et-Moselle. Jean-François Lamour, président de la commission nationale d'investiture, est venu en personne annoncer la nouvelle à l'adjoint au maire de Nancy et aux cinq autres candidats que sont Valérie Debord dans la deuxième circonscription, Véronique Guillotin dans le Pays Haut, Thibaut Bazin dans le lunévillois, Philippe Morenvillier dans le Toulois et Lise Roseleur à Pont-à-Mousson.

Jean-François Lamour est venu donc mettre fin au long feuilleton des investitures qui anime la première circonscription de Meurthe-et-Moselle depuis plusieurs mois et qui doit faire sourire la députée sortante Chaynesse Khirouni. Éric Pensalfini, maire de Saint-Max réélu facilement en 2014 à la tête de sa commune est donc sacrifié par l'accord LR/UDI, mais le vice-président de la Métropole du Grand Nancy sera malgré tout voire plus que jamais candidat. Une persévérance qui fait dire au président de la commission d'investiture que le maire de Saint-Max « se lance dans une aventure personnelle au détriment de l'intérêt général, un choix qui l'exclut du parti. » Si Jean François Lamour déclare que le mot sanction n'est pas adapté, il précise « qu'il est prévu l'engagement d'une procédure réglementaire avec la non-utilisation du logo du parti et une suspension. » Sans doute favorable à une sanction, Laurent Hénart a précisé que dans l'accord entre l'UDI et LR « l'article 3 stipule que chaque parti s'engage à faire respecter les accords sous peine de procédure disciplinaire. » Par ailleurs Jean-François Lamour n'a pas profité de sa venue en Meurthe-et-Moselle pour rencontrer le maire de Saint-Max qui n'a pas « cherché à (le) rencontrer. » 

De son côté, Mostafa Fourar ne cachait pas sa satisfaction de « que cette investiture soit enfin actée » avant de se déclarer impatient « de travailler avec les militants LR et UDI. » Une phrase qui sonne comme une main tendue envers les militants LR, mais la tâche s'annonce très ardue, car nombreux soutiennent le maire de Saint-Max comme l'a prouvé le lancement de campagne de ce dernier devant près de 500 personnes. 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
11

Ici-c-Nancy TV