Log in

Grand Nancy : la prune pour lutter contre la fraude

  • Écrit par C.G
  • Publié dans Grand Nancy
Nancy- Transdev lance une nouvelle campagne contre la fraude sur le réseau Stan...

prune-stan

Quatre Stanways ou six bus, soit 2,4 millions d'euros, c'est le coût de la fraude sur le réseau Stan en 2015 dans le Grand Nancy. Un chiffre élevé, mais point positif le taux de fraude est en baisse continue depuis 2012, de 19,4% il était l'année dernière de 12,1% selon la mesure effectuée chaque année au même moment de l'année par BVA. Lors d'un point presse organisé jeudi, Jean-Pierre Philibert, directeur de Transdev Nancy est venu présenter les chiffres 2015, mais aussi la nouvelle campagne de lutte contre la fraude qui débutera la semaine prochaine. 

Selon l'institut BVA, les déplacements effectués pour des motifs non obligés sont les plus fraudés, 22% pour les déplacements secondaires en mi-journée et 21% pour des voyages liés aux achats. A contrario, les fraudes sur des déplacements obligés sont les moins importantes, 9,1 % sur les trajets domicile/travail, 12,6% domicile-école et 10,2% domicile-étude. 

La fraude est divisée en deux types, la fraude dure c'est à dire un voyage sans titre de transport, 41,6% en 2015 et la fraude partielle qui correspond à des titres non validés ou non adaptés, 58,4% des fraudes en 2015. Concernant les jours fraudés, la palme revient aux week-ends notamment le samedi « le jour où les clients sont plus occasionnels et ne connaissent pas forcément les règles des transports en commun » selon Jean-Pierre Philibert qui révèle par ailleurs que pour 115 000 voyages par jour sur le réseau Stan, 500 sont fraudés. 

La direction de Transdev se félicite de cette baisse de la fraude « grâce aux actions déployées » notamment sur l'obligation de valider à chaque montée sur les quais ou dans le bus, mais aussi suite « à la mobilisation des 28 contrôleurs sur l'ensemble de la journée toute la semaine même les week-ends » souligne le directeur de Transdev Nancy qui balaye d'un revers de la main l'idée de zone de non-droit pour les contrôleurs « tout le territoire est concerné ». Pour autant, seulement 3% des voyageurs sont contrôlés et une amende sur deux est payée par le fraudeur...

Avec l'objectif d'un taux de fraude sous les 10%, une nouvelle campagne de sensibilisation sera lancée lundi 23 mai qui sera visible dans les bus, tramways et stanways évidemment, mais aussi aux stations, agences, site internet et sur les réseaux sociaux du réseau Stan. La star de cette nouvelle campagne sera la prune afin d'aborder la fraude et ses conséquences avec humour avec différents visuels mettant l'accent sur la validation obligatoire, les contrôles imprévisibles et le prix dissuasif des PV. Cette campagne n'est évidemment pas le seul outil pour atteindre les objectifs, les actions de sensibilisation et de contrôle seront, selon Transdev, plus mobiles et imprévisibles « et donc plus efficaces.»