septembre 21, 2019

Grand Nancy : la gauche locale unie contre la Loi El Khomri

Nancy- La section PCF de Nancy a lancé un appel à amplifier la mobilisation de ce 28 avril contre la Loi El Khomri, un appel signé par une grande partie de la gauche locale. 

gauche-locale

Alors que l'Assemblée nationale va commencer à débattre du projet de loi Travail le 3 mai, sept syndicats de salariés et d'étudiants appellent à descendre dans la rue ce jeudi 28 avril contre ce texte. Une quatrième manifestation en deux mois avec l'objectif de maintenir la pression pour obtenir le retrait du texte synonyme selon eux « de régression sociale ». 

À Nancy, à l'initiative de la section locale du Parti Communiste, les sections PS de Vandoeuvre, Maxéville, Tomblaine, Pierre Mendès France (Jarville, Heillecourt, Houdemont, Fléville), groupe local d’EELV Grand Nancy, MJS 54, Jeunes Ecologistes Lorraine et Stéphane Hablot maire (PS) de Vandoeuvre ont lancé un appel à amplifier la mobilisation « à tous ceux qui partagent les valeurs de la gauche » afin d'obtenir le retrait de la Loi Travail El Khomri. Un texte selon les signataires de cet appel « à l'opposé de nos valeurs, d'une société fondée sur le partage et la solidarité, qui donne les moyens de son épanouissement à chacun et chacune » une loi qui « tourne le dos à des décennies de batailles du monde du travail pour de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires et de temps libre. Il s’oppose à une politique européenne sociale et fiscale, seule capable de garantir le réalisme une protection des citoyens. »

Les signataires de cet appel avancent d'autres solutions pour relancer l'économie « La baisse du temps de travail à 32 heures sans perte de salaire, le rétablissement de la retraite à 60 ans pour tous, une sécurisation de l'emploi et de la formation comprenant une allocation d'autonomie pour les jeunes et un programme d'investissement public tourné vers la transition écologique. » 

Stéphane Hablot « retour à l'esclavagisme » 

Si le ralliement d'Europe Ecologie Les Verts et des Jeunes Écologistes Lorraine n'est pas une surprise, celui de Stéphane Hablot et des différentes sections PS du Grand Nancy ainsi que le MJS 54 marque les esprits quand la fédération PS de Meurthe-et-Moselle reste silencieuse. Si Eliott Pavia, président du MJS 54, déclare que l'autonomie des Jeunes Socialistes est respecté par Bertrand Masson, président du PS 54, Stéphane Hablot se montre plus disert sur ce dernier « il a signé pour la rupture en 2012, il doit donc manifester jeudi, il sera dans la rue » avance malicieusement le maire de Vandoeuvre avant de critiquer la politique de François Hollande et son gouvernement. Selon l'élu socialiste « le changement n'est toujours pas arrivé, ces manifestations expriment un malaise plus général, les promesses du discours du Bourget n'ont pas été tenues » et d'enfoncer le clou sur la loi El Khomri « il est important de protéger les travailleurs et ses acquis, ce texte est un retour à l'époque de Germinal, c'est de l'esclavagisme. » 

Le départ de la manifestation sera donné à 14h30 place de la République à Nancy.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV