septembre 15, 2019

Décès de Jean-Marie Pelt : "Nous perdons l’un des plus grands botanistes de France" (André Rossinot)

Nancy. Jean Marie Pelt est décédé ce mercredi 23 décembre 2015, depuis l'annonce de son décès de nombreuses figures de tous horizons ont tenu à rendre hommage au scientifique. André Rossinot, président de la Communauté du Grand Nancy se souvient d'"un homme remarquable et précurseur".
JMPelt
Metz et région. crédit photo centre Jean-Marie Pelt

La ville de Metz a annoncé le décès de Jean-Marie Pelt ce mercredi par le biais d'un communiqué. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses figures politiques se sont exprimées Nathalie Kosciusco-Morizet s'est dite "Triste d'apprendre la disparition de Jean-Marie Pelt: un homme passionné, lucide et bienveillant. Et un pionnier de l'écologie", Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'éducation a rendu  "Hommage à Jean-Marie Pelt, biologiste, botaniste et défenseur de notre environnement qui avait su transmettre ses passions au grand public.".

Dans l'après-midi, la Communauté Urbaine a transmis un communiqué de presse de André Rossinot dans lequel le président de la communauté urbaine du Grand Nancy évoque les oeuvres du scientifique.

Le communiqué de presse de André Rossinot, président de la Communauté urbaine du Grand Nancy

" Nous perdons l’un des plus grands botanistes de France, qui a fait aimer les plantes à tant de générations. Jean-Marie Pelt était un homme remarquable et précurseur, qui nous a très tôt montré le chemin que tout le monde aujourd’hui a en tête. Nous perdons la référence qui a éveillé nos consciences sur les enjeux de l’écologie urbaine et du monde que nous laissons à nos enfants. 
 
Tout est dit dans le titre de l’un de ses livres les plus connus « La terre en héritage ». 
 
À travers son oeuvre exceptionnelle et son implication humaniste, il aura apporté une contribution précieuse, inestimable, en faveur d’une écologie à visage humain, en faveur de l’Europe aussi. Il fut le dernier collaborateur de Robert Schuman. 
 
Je perds un ami fidèle, profondément lorrain et européen ; nos chemins se sont souvent croisés depuis les facultés de pharmacie et de médecine, je garde le souvenir d’un parcours d’amitié sincère et de soutien réciproque. 
 
Il aimait Nancy, ne manquait que rarement Le Livre sur la Place ; je lui ai remis en 2014, avec émotion, le Prix Livre et Droits de l’Homme pour l’ouvrage qu’il a écrit avec Pierre Rabhy « Le monde a-t-il un sens ? ». "

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV