juin 25, 2019

Grève des enseignants de mardi : le ministère de l'éducation évoque 10% de grévistes

Éducation. La première fédération de l'éducation (FSU) a appelé ce mardi les enseignants à la grève pour dénoncer les conditions de travail, la formation et réclamer une revalorisation des salaires.
tans1
photo d'illustration www ici c nancy fr

Conditions de travail, emploi, salaires et formation seront les principales revendications exprimées à l'occasion de cette journée d'action. "Malgré des créations de postes, les conditions d’exercice restent difficiles. La formation initiale et continue doit être améliorée de manière urgente... Il faut donner aux enseignants et à tous les personnels les moyens d’apporter des améliorations aux conditions de scolarisation des élèves et leur permettre de travailler dans de bonnes conditions" explique la FSU dans un communiqué qui a appellé ce mardi les personnels à se mettre en grève.

En application des textes qui régissent le service minimum d’accueil (SMA) dans les écoles primaires et afin d’organiser l’accueil d’élèves, les enseignants qui envisagaient de faire grève étaient tenus de se déclarer au moins 48 heures à l’avance. Selon les chiffres du ministère de l’Éducation nationale qui a recensé les intentions de participation à la grève des enseignants du premier degré, le taux s’élèverait à 10.07 % au niveau national.  

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV