Imprimer cette page

Compteurs communicants Linky : la CNIL met en demeure Direct Énergie

By La Rédaction mars 27, 2018

La présidente de la CNIL, l'autorité chargée de protéger la vie privée dans les traitements informatiques, a mis en demeure la société Direct Énergie en raison d’une absence de consentement à la collecte des données de consommation issues du compteur communicant Linky. Elle lui demande de se conformer à la loi dans un délai de trois mois, explique la Cnil dans un communiqué publié ce mardi matin.

En effet, si la société Direct Energie informe bien ses clients de la collecte de ces données auprès du gestionnaire du réseau de distribution (ENEDIS), elle ne leur demande pas leur accord au préalable.

Par cette mise en demeure, la CNIL entend "sensibiliser les personnes quant à leurs droits et leur capacité de maîtrise sur leurs données de consommation énergétique. Ces données peuvent en effet révéler de nombreuses informations relatives à leur vie privée (heures de lever et de coucher, périodes d’absence ou nombre d’occupants du logement)".

Le consentement demandé aux clients pour la collecte de leurs données  correspondant à leur consommation journalière d’électricité ainsi que les données de consommation à la demi-heure n'est pas "libre, éclairé et spécifique", affirme encore la CNIL.

Éléments similaires (par tag)