avril 23, 2019

Le Grand Est, deuxième région plus consommatrice de gaz pour GRTGaz

Énergie. L'opérateur français, GRTGaz présentait vendredi 3 février 2017 à Nancy, le bilan 2016 de la consommation de gaz en région Grand Est ainsi que les perspectives à venir...

GRTGaz

Thierry Daniel, délégué régional Nord-Est du réseau de transport de gaz GRTgaz - photo ici c nancy fr

En France, GRTgaz construit, entretient et développe 32 320 km de canalisations de gaz enterrées et 27 stations de compression. Des missions principalement axées sur le transport du gaz naturel à ses clients, le bon marché du gaz en France ainsi qu’au développement des capacités du réseau de transport. « Nous sommes les autoroutes. Au travers de nos canalisations nous acheminons le gaz naturel au plus près des territoires auprès de clients industriels, de distributions publiques, des particuliers et du tertiaire » résume en quelques phrases Thierry Daniel, délégué régional Nord-Est du réseau de transport de gaz GRTgaz. 

Dans la région Grand Est, GRT Gaz exploite plus de 5 000 kilomètres de réseau alimentant 1 107 communes et emploie 272 salariés. En 2016, le gestionnaire a investi plus de 110 millions d’euros en région Grand Est (600 M€ en France) pour exploiter et développer le réseau de transport de gaz avec une attention particulière pour l’emploi et l'économie locale. Ainsi, les plus proches PME ont bénéficié de retombées économiques estimées à plus de 15 millions d’euros. 

2016, une année de hausse des consommations de gaz dans le Grand Est. L’année 2016 a été marquée par une hausse de 14,2 % des consommations de gaz dans le Grand Est liée à deux facteurs essentiels : « un hiver un peu plus froid », mais aussi un aspect très important et caractéristique dans le Grand Est « le recours au gaz naturel pour la production d’électricité au travers de cycle combiné gaz », explique Thierry DANIEL, Délégué Territorial Nord-Est de GRTgaz. Cette progression s’explique par une nette hausse de 22,1 % des consommations de la grande industrie qui représente la moitié du gaz consommé dans la région en 2016, avec en particulier une très forte demande de gaz (93 %) pour la production d’électricité par le recours de cycle combiné. Avec ses 74,6 milliards de kilowattheures, le Grand Est pèse dans l'assiette de GRTgaz, la grande région particulièrement énergivore s'inscrit comme la deuxième région de France (après l'Île-de-France) la plus consommatrice en gaz naturel et représente un peu plus de 16 % des consommations nationales de GRT Gaz. 

Biogaz
Le fonctionnement d'une centrale à cycle combiné - crédit GRTgaz 

Développer les énergies vertes et moderniser le réseau. Outre les conversions du fioul vers le gaz pour réduire les consommations d'énergie et l'émission de CO2, GRTgaz s'implique dans le développement des gaz renouvelables. Le contrat de service public (2015-2018) signé entre l’État et GRTGaz prévoit en effet au gestionnaire du réseau de transport de gaz de développer les filières de gaz vert et notamment la méthanisation avec l’injection de biométhane à partir de déchets (ménagers ou agricoles) au travers un processus d’épuration. Des solutions d’avenir s’inscrivant dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de l'État qui prévoit que 10 % de la consommation de gaz d'ici 2030 soit d'origine renouvelable. Une filière que GRTgaz entend bien développer ces prochaines années, selon Thierry Daniel « un tournant décisif » en la matière devrait être franchi en 2017 avec l’entrée en construction de cinq unités dans le Grand Est. Cinq projets situés en Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace qui représenteront près de 300 GWh de biométhane pour une mise en service en 2018. En 2017, sept unités sur 26 en France injectant du biométhane dans le réseau de distribution sont situées dans le Grand Est. L'opérateur français s'intéresse aussi au gaz naturel véhicule (GNV) comme « une alternative performante pour lutter efficacement contre la pollution de l’air.» GRTgaz s'est dit prêt à apporter son expertise pour étudier le développement d’un réseau de stations d’avitaillement publiques à l’échelle de la région. 

Autres perspectives, GRTgaz entrevoit également des chantiers dédiés au renouvellement des ouvrages et le renfort de la dorsale Nord-Sud à travers l'artère Val-de-Saône, 188 km de canalisations d'un diamètre de 1m20, entre les sites de Voisines (52), au sud de la région Grand Est et Etrez (01). 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV