avril 22, 2019

Polémique sur la sécurité lors de l'attentat de Nice : Cazeneuve dénonce de "graves contre-vérités"

FRANCE - Le quotidien Libération publie aujourd'hui une enquête sur le dispositif de sécurité mis en place le soir du 14 juillet à Nice. Selon le journal, aucun policier national n’était présent à l’entrée de la zone piétonne de la promenade des Anglais lorsque le terroriste a foncé sur la foule...

HommageNice

Les hommages aux victimes - crédit photo Ville Nice

Le quotidien Libération publie dans son édition datée du 21 juillet une enquête choc dans laquelle apparait selon le journal l’absence de police nationale à l’entrée du périmètre de sécurité lorsque Mohammed Lahouaiej-Bouhlel a foncé avec un poids lourd de 19 tonnes dans la foule. Selon le quotidien, les premiers policiers nationaux se trouvaient plus loin à 370 mètres plus loin et leurs véhicules stationnés sur le bord de la chaussée. 

Le 16 juillet dernier, Bernard Cazeneuve affirmait que «la police nationale était présente et très présente sur la promenade des Anglais», et qu’« Elle est intervenue immédiatement après que le camion a franchi les obstacles pour mettre le plus rapidement possible fin à cette tuerie ». L’information est démentie aujourd’hui par le ministre.

Dans un communiqué transmis dans la nuit, le ministre de l’Intérieur « rappelle une nouvelle fois que le dispositif mis en place le 14 juillet était, pour ce qui concerne la police nationale, conforme en tous points aux réunions préparatoires conduites entre la préfecture et la mairie, à leurs conclusions adoptées en commun, et à la note de service de la Police nationale, comme c’est le cas pour l’ensemble des manifestations publiques organisées sur le territoire dès lors qu’elles peuvent présenter un risque ». Précisant que « l’accès à la zone piétonne de la Prom'Party sur la Promenade des Anglais était sécurisé par un barrage de la police nationale, deux voitures stationnées sur la chaussée et six fonctionnaires. C’est ce que la préfecture, le ministre de l’Intérieur et le Premier ministre ont affirmé avec constance, dans leurs communiqués comme dans leurs déclarations. C’est de surcroît ce dispositif de protection qui a permis à la Police nationale d’intercepter le camion et de mettre un terme à sa course meurtrière. »

Pour taire la polémique, Bernard Cazeneuve a indiqué qu’une conférence de presse aura lieu ce jeudi matin pour revenir « documents et carte à l’appui » sur le dispositif du 14 juillet à Nice.

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV