avril 25, 2019

« Le drame de Nice est un pas de plus dans l'horreur et la barbarie » pour Laurent Hénart, maire de Nancy

FRANCE. Un poids lourd a foncé jeudi soir à Nice dans la foule pendant le feu d'artifice du 14 juillet. À Nancy, une minute de silence sera organisée ce vendredi soir en hommage aux victimes. Laurent Hénart, maire de la commune évoque "un pas de plus dans l'horreur et la barbarie".

placestannuit
photo d'illustration - crédit www ici c nancy fr

« Le drame de Nice est un pas de plus dans l'horreur et la barbarie : de nombreuses victimes sont des enfants. Je pense à ces familles à jamais séparées. Je pense aussi à toutes les forces de sécurité publique et de sécurité civile, aux services de secours, au personnel hospitalier, de plus en plus sollicités depuis des mois. » a dit le maire de Nancy ce vendredi dans un communiqué. 

« J'ai demandé que dès ce matin, les drapeaux de l'Hôtel de Ville soient en berne jusqu'à la fin de la période de deuil national.  La Ville de Nancy a ouvert un registre de condoléances dans le grand hall de la mairie pour recueillir les témoignages des Nancéiens et des touristes qui souhaitent s'exprimer. Il est en place jusqu’au vendredi 22 juillet. J’ai envoyé au nom de nos concitoyens un message d’amitié et de soutien à Philippe Pradal, Maire de Nice. » a également déclaré le maire. 

Ce vendredi soir, la Ville de Nancy organise une minute ce silence avant les Rendez-Vous place Stanislas. Un message sera projeté sur la façade de l’Hôtel de Ville jusqu’à la fin de la période de deuil national, lundi 18 juillet au soir : « La Ville de Nancy envoie un message d’amitié et de soutien aux Niçois, aux victimes du 14 juillet et à leurs proches. » Laurent Hénart explique ne pas avoir souhaité annuler le son et lumière. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV