avril 24, 2019

Vol de cuivre : Jacques Lamblin regrette l'attitude de l'Assemblée Nationale

Nancy-Jacques Lamblin, député (LR) de Meurthe-et-Moselle regrette que l'Assemblée Nationale n'a toujours pas inscrit à l'ordre du jour sa proposition de loi sur le vol de cuivre.
lamblin
photo d'archives Jacques Lamblin (à gauche) aux côtés de Bruno Lemaire

Dans un communiqué, Jacques Lamblin annonce que plus de 200 foyers viennent d’être privés de communications téléphoniques et d’internet, suite aux vols de près de 1 200 mètres de câbles de cuivre. Ainsi l'élu des Républicains juge que « ces vols de matériaux et d’équipements désorganisent l’exploitation du service public, pénalisent l’économie et compromettent la sécurité publique. »

Pour dissuader ces vols, Jacques Lamblin député de Meurthe-et-Moselle, considérant que ces infractions étaient peu punies, avait déposé, il y a quelques mois, une proposition de loi visant à sanctionner plus sévèrement en les requalifiant en crime économique assorti d’une très lourde amende et d’une peine de prison. Selon le maire de Lunéville, cette proposition de loi « cosignée par une cinquantaine de parlementaires, est plus que jamais d’actualité pour endiguer un fléau qui désorganise gravement notre société. » Sauf que l'Assemblée Nationale n'a pas encore inscrit cette loi à l'ordre du jour, une décision qualifiée de « regrettable » par Jacques Lamblin. 

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV